Election présidentielle: comment Paul Biya a voté

Le président candidat a accompli son devoir civique hier en mi-journée à l’Ecole publique bilingue de Bastos en compagnie de son épouse, Chantal Biya

On aurait dit qu’ils se sont tous donné rendez-vous hier matin à l’Ecole publique bilingue de Bastos. Hommes et femmes de médias, observateurs électoraux, puisqu’il s’agit d’eux, ont pris d’assaut les lieux où se trouvait installé l’un des centres de vote de la ville de Yaoundé. La capitale camerounaise, qui accueillait pourtant le vote de trois des huit prétendants au fauteuil présidentiel.

On pouvait comprendre la présence fort remarquée de tous ces acteurs du processus électoral s’expliquait : c’est ici que Paul Biya, candidat à sa propre succession, et du haut de sa stature de président de la République en fonction, devait accomplir son devoir civique. Pourtant, le président-candidat et son épouse, Chantal Biya n’étaient pas les seuls électeurs inscrits dans les trois bureaux de vote installés ici. C’est la raison pour laquelle les autres Camerounais concernés par le vote dans cette école n’avaient aucune gêne pour accomplir leur devoir civique.

Tout est pourtant allé très vite autour de 12 h lorsque la limousine ayant à son bord le couple présidentiel a fait son entrée dans l’enceinte de cet établissement scolaire. Le président-candidat est accueilli à sa descente de voiture par les autorités administratives et municipales, dont le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, le préfet du Mfoundi, Jean Claude Tsila, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna, le sous-préfet de Yaoundé 1, Thierry Cosmas Nama et le maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé 1er, Emile Andzé Andzé.

Paul Biya, qu’accompagne son épouse, prend ensuite la direction du Bureau « A », où le couple présidentiel est inscrit, au même titre que quelques 365 autres citoyens camerounais. Ici, ils sont accueillis par Luc-Florent Andegue, le président de la Commission locale de vote. Très détendus, le président-candidat et son épouse vont se soumettre aux prescriptions de la Commission de vote : carte de vote, vérification de noms sur la liste… Puis Paul Biya est le premier à choisir les bulletins de vote des candidats engagés à cette élection et une enveloppe.

Il se dirige ensuite vers l’isoloir pour opérer son choix. Suivra l’étape de l’encre indélébile sur les doigts et la signature sur le registre. La première dame Chantal Biya fait le même exercice. Elle accomplira son devoir civique sous le regard de son illustre époux, des observateurs présents et des médias. Une dizaine de minutes plus tard, le couple présidentiel sort du bureau de vote.

Face à la presse, Paul Biya ne manque pas d’exprimer sa satisfaction à ses compatriotes pour la maturité dont ils ont déjà fait montre jusqu’ici depuis le début du processus électoral. Le président-candidat émet alors le vœu de voir cette sérénité et ce respect du processus se poursuivre jusqu’à la proclamation des résultats. Paul Biya et son épouse peuvent alors regagner le Palais de l’Unité au rythme des groupes de danse qui donnaient de la voix à l’extérieur.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category