« Pas de santé sans santé mentale »

Dr Justine Laure Mengueme Mviena, sous-directeur de la santé mentale au Minsanté

Quelles sont les causes des maladies mentales?

La santé mentale est un état de bien être qui permet à l’individu de se réaliser, faire face au stress de la vie quotidienne, d’être productif et utile à la communauté. La maladie mentale est une affection qui touche l’aspect comportemental, affectif et intellectuel. A côté de cela, il y a des problèmes de santé mentale. Quand on dit à quelqu’un qu’il a des problèmes de santé mentale, il pense qu’il est fou. Les problèmes de santé mentale se retrouvent à plusieurs niveaux. Le premier, c’est le mal être, quand vous perdez par exemple un être cher, en cas de divorce, ou de difficultés sur le plan professionnel… Et si tout cela n’est pas géré par l’individu ou son entourage, il tombe dans la maladie mentale. La problématique de la santé mentale est la seule dans laquelle nous pouvons tous nous retrouver.

Quelles sont les conséquences qui découlent de cette pathologie ?

La maladie mentale est une maladie comme les autres. Comme on peut avoir des familles de diabétiques, on peut tout aussi avoir celles de malades mentaux et dans notre contexte, on ne le comprend pas. Résultat, des familles sont stigmatisées et malheur aux parents si elles ont un peu de moyens. On a tôt fait de dire qu’ils ont trempé les mains, vendu les enfants on ne sait où, alors que ça peut avoir une connotation génétique.

Comment expliquez-vous que les jeunes soient de plus en plus concernés ?

Les jeunes sont concernés au premier chef. Ils sont fragiles sur les plans physique, corporel. On se retrouve avec des jeunes filles en train de faire des régimes, des garçons  qui se mettent au sport. Sur le plan intellectuel, ils sont en quête d’identité. De plus en plus, ils manquent d’affection dans les familles qui ne sont plus ce qu’elles étaient hier. Monoparentale, recomposée, divorcée, sans oublier les cas de viols, d’abus sexuels, les conflits sociaux, les maladies, les catastrophes, les dépressions…tout cela est sujet à des perturbations pour les jeunes qui ne se sentent vraiment plus en sécurité, et risquent demain de présenter beaucoup de problèmes de santé mentale. Qu’on se le dise une fois encore, il n’y a pas de santé sans santé mentale. C’est le lieu de penser à sensibiliser toutes les populations. La santé mentale et une affaire de tous.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie