Eliminatoires CAN TOTAL 2019: les Lions assurent l’essentiel

Avant le match retour de ce mardi, le Cameroun dispose d’une avance sur le Malawi après son succès 1-0 vendredi dernier à Yaoundé.

«Une action individuelle du meilleur joueur sur le terrain et le match était joué ». Personne n’a aussi bien résumé le match Cameroun-Malawi de vendredi dernier que  Ron Van Geneugdene, le sélectionneur des Black Flames.

Cette rencontre comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Total 2019 s’est en effet décidée sur une frappe canon, à l’entrée de la surface de réparation, d’Eric Maxim Choupo Moting à la 63e min. Suffisant pour offrir la victoire au Cameroun 1-0 face à des adversaires qui ont opposé une belle résistance au stade Omnisports de Yaoundé. De quoi satisfaire Clarence Seedorf, le sélectionneur des Lions indomptables pour sa première sortie devant le public de Mfandena.

Pour son Onze d’entrée, il a fait confiance à Ambroise Oyongo Bitolo sur le côté gauche et Jérôme Onguene, qui connaissait sa première titularisation avec le Cameroun, sur le côté droit de la défense camerounaise. Si le premier a répondu aux attentes et s’impose clairement comme le meilleur à ce poste dans la sélection, ce n’est pas le cas du second, plutôt perdu et très souvent dépassé. Au point où il a été remplacé après l’heure de jeu par Fai Collins. Mais pour le sélectionneur, Jérôme Onguene n’était pas à son poste de prédilection puisqu’il est défenseur central.

Dans tous les cas, le chantier est encore grand devant André Onana puisque le duo Yaya Banana -Michael Ngadeu, souvent pris de vitesse par la vivacité adverse, n’a pas non plus été des plus rassurants. Sans parler de Jacques Zoua, même s’il est l’auteur de la passe décisive sur le but de Choupo-Moting, et de Karl Toko Ekambi, plutôt empruntés en attaque.

Au rang des satisfactions, on peut saluer le travail abattu au milieu de terrain par Zambo Anguissa et le jeune Kunde Malong, qui faisait ses grands débuts avec les Lions. On a vu du mouvement, la volonté d’aller de l’avant, surtout en seconde période, avec une meilleure animation grâce notamment aux changements effectués par Clarence Seedorf avec les entrées de Paul-George Ntep et Joël Tagueu. Bref, on a envie de croire que les choses se mettent petit à petit en place pour le nouveau staff qui semble prendre la mesure du groupe. Même s’il y a encore du boulot en termes de cohésion et de technicité.

Dans tous les cas, le match retour, ce mardi, s’annonce plus difficile pour les Lions au vu de la prestation du Malawi, qui aura cette fois l’avantage du public. De plus, le Cameroun devra faire sans un de ses meilleurs éléments, le capitaine d’un jour, Eric Maxim Choupo-Moting, blessé en fin de rencontre. Gaëtan Bong et Christian Bassogog, absents à Yaoundé, ne sont pas non plus à Blantyre où l’équipe se trouve depuis dimanche. A noter que le Cameroun est toujours en tête du groupe B avec sept points, devant le Maroc, (six points) vainqueur dans les arrêts de jeu des Comores (1-0).

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category