Mipromalo: la nouvelle donne

La structure a vu ses missions renforcées, à la faveur du décret présidentiel du 17 octobre dernier portant sa réorganisation.

Le vent de réforme qui souffle sur l’administration publique vient de traverser la Mission de promotion des matériaux locaux (Mipromalo). En effet, le chef de l’Etat, à travers un décret signé mercredi dernier vient de lui insuffler une nouvelle dynamique.

Une nouvelle donne qui implique divers changements et améliorations tant au niveau des dispositions générales, de la tutelle, de l’organisation et du fonctionnement de la direction générale que du budget et des comptes entres autres.

Désormais, la Mipromalo est gérée par un directeur général avec un adjoint et placée sous la double tutelle technique et financière des ministères en charge de la Recherche scientifique et de celui des Finances, respectivement.

La Mipromalo a été créée par décret du 18 septembre 1990 et placée sous la tutelle du ministère de la Recherche scientifique et de l'Innovation (Minresi) d’alors. Elle était un établissement public à caractère industriel et commercial, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière, classée à la première catégorie des établissements publics. Cette structure avait pour objet de valoriser l'emploi des matériaux locaux en vue de réduire les coûts de réalisation des équipements nationaux.

Avec le nouvel acte du chef de l’Etat, la structure a vu ses missions renforcées à travers entre autres, la labélisation et l’assistance technique à la normalisation des matériaux locaux et matériaux innovants, l’identification et de l’assistance technique aux entreprises chargée de la production et de la construction de logements à faible coût ainsi que la création d’incubateurs et des pépinières d’entreprises dans le secteur.

Contrairement à l’ancienne configuration, le conseil d’administration, nommé pour trois ans renouvelables une fois s’est vu doté de nouveaux membres issus notamment des ministères en charge des Finances, de la Formation professionnelle et de l’Administration territoriale et des représentants des ordres professionnels du secteur du bâtiment.

Même si sa mission principale reste là même, le Minfi est le nouveau garant de la conformité de ses opérations de   gestion à incidences financières sur les finances publiques, et de la régularité de ses comptes.

En guise de ressources financières la Mipromalo bénéficiera en plus de financements issus de partenariats et des droits issus de la propriété intellectuelle parmi d’autres.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie