Championnat professionnel de football: on prépare la nouvelle saison

La Ligue s’active notamment à la recherche de financements pour lancer les compétitions le 10 décembre prochain.

A la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), le lancement de la saison 2016-2017 a été fixé au 10 décembre 2016, « sauf cas de force majeure ». Une décision de commencer la saison plus tôt destinée, entre autres, à permettre la compétitivité des clubs camerounais engagés aux compétitions interclubs de la Confédération africaine de football (CAF), réduire la durée da la trêve et s’arrimer au calendrier international. Aussi, à la LFPC, s’active-t-on déjà à travers l’organisation des stages de formation et de recyclage des officiels de match, coordinateurs de stade, administratifs, entraîneurs et kinés des clubs ainsi que l’élaboration des textes règlementaires de la prochaine saison. Sur le plan technique, la Ligue s’attèle au recensement des stades devant abriter les championnats Ligue 1 et ligue 2. Une rencontre a été sollicitée avec le ministère des Sports et de l’Education physique dans le but de trouver des solutions à l’épineux problème des stades de compétition. 
Mais, une fois de plus, l’un des principaux pans s’articule autour de la recherche de financements. « Aucune subvention n’est encore débloquée, les négociations avec les potentiels sponsors sont en cours. Le développement de toutes les activités nécessite des financements : l’aménagement des stades, l’organisation des stages de formation, l’acquisition des équipements et la subvention des clubs, le fonctionnement interne de la Ligue… », déclare Thérèse Pauline Manguélè, secrétaire général de la LFPC. Et d’ajouter que, « toutefois, la Ligue n’entend pas reculer et assurera ses missions sans défaillir dans la mesure du possible. Les principaux bailleurs de fonds que sont l’Etat et la Fédération joueront leur rôle dans les délais en attendant la participation des sponsors ». 
En fin de saison dernière, le processus de la participation des entreprises au financement du football professionnel a connu un léger frémissement, avec la contribution de la CAMWATER, de l’ordre de 50 millions de F, dans le cadre de la politique d’incitation fiscale aux entreprises intéressées par le football. Cependant, les entreprises ne se bousculent toujours pas. Pendant ce temps, des clubs s’activent déjà en coulisses pour renforcer leurs effectifs. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie