Livre: la beauté des mots et des sentiments

Le recueil de poèmes d’Yves Alain Secke est une ode à l’amour, l’amitié, au couple, entre autres.

Etrange livre, qui montre et se cache, qui fait semblant de jouer alors qu’il est dans le dévoilement intime, mais qui avoue au détour de quelques vers : « Je t’aime… / – Et puisque je t’aime/ S’il te plaît libère moi/ De ce mal qui se ramène/ Se déterre, déterre-moi/ De cette terre qui m’enterre/ Et m’éloigne de toi/ Si loin, d’une distance téméraire/ Tu es si loin de moi». Tout est dit.
Dans ce recueil de poèmes, Yves Alain Secke semble jouer avec les mots, pour ne livrer au lecteur que quelques-uns de leurs caprices. Relativement à des sentiments nobles comme l’amour, l’amitié et des valeurs aujourd’hui en voie de perdition dans nos sociétés. L’amour enchanteur, l’amour qui fleurit, l’amour qui honore, l’amour qui fait mal, l’amour si fragile constituent la trame de cet ouvrage paru aux éditions L’Harmattan en janvier dernier. Et le lecteur se laisse prendre à ces mots doux qui disent la douleur d’aimer et d’attendre la réponse. « Encore une fois/ La vie m’éloigne de toi/ J’avais cru cette fois/ Revenir pour toi/ Revenir dans tes bras/ Mais y croire ne suffit pas ».
C’est clair : Yves Alain Secke propose aux lecteurs un voyage poétique élargi, autant subtil dans le fond que dans la forme, qui réunit à la fois une poésie classique, surréaliste, réaliste et moderne, avec une versification équilibrée, diversifiée, intimiste et drainée par divers autres thèmes, au-delà de l’amour  notamment la religion, l'environnement. Inclassable et en même temps si émouvant dans ce semblant qui met en œuvre des stratégies d’effacement pour se cacher, ce beau livre, nous montre combien, au bout des mots, il y a ce qui s’avère au fond de celui, de celle qui écrit et qui, dans cette intimité offerte, nous mène au cœur d’un secret qui affleure, celui de notre existence infiniment questionnée.
Yves Alain Secke est né en 1988 à Douala. Il est titulaire d’une licence en sciences économiques et de gestion, option monnaie, banque et finance. C’est sa sensibilité face aux émotions, à la beauté naturelle et leurs effets, qui lui a probablement greffé l’âme poétique. Sa passion pour l’écriture, en totale contradiction avec ses études en sciences économiques, se veut obstinée et ne peut que venir valoriser son baccalauréat philosophique et littéraire.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie