Primes à l’excellence: on récompense les élèves et cacaoculteur

Le 17 octobre dernier, ils ont reçu leurs prix remis par une entreprise d’exportation de cacao, dans la localité de Zima dans la Lékié.

Plus de 200 cacaoculteurs primés. Des prix et des fournitures scolaires attribués aux meilleurs élèves. Il y avait comme un air de fête à Zima, village de l’arrondissement d’Obala, département de la Lékié, région du Centre. Le 17 octobre dernier, ils ont vu leurs efforts récompensés par un exportateur de cacao : TELCAR et son partenaire américain Cargill. Ces derniers ont mis près de cinq millions de F à la dis position des producteurs et près d’un million au bénéfice des meilleurs élèves.

Pour ce qui est des planteurs, ce sont les plus gros producteurs leur ayant vendu leur cacao, qui ont eu la part du lion, à raison de 50 F le kg. Et pour la petite histoire, il fallait être membres de la Société coopérative des agriculteurs et éleveurs de ZimaCameroun (SOCAEZICA) pour en bénéficier. Les autres évoluant en solitaire n’ont pas été pris en compte.

D’après Pierre Ananga Messina, président du conseil d’administration de la SOCAEZICA, les cacaoculteurs ont vu leurs conditions de travail s’améliorer depuis qu’ils reçoivent ce coup de pouce. « Nous recevons cet appui avec beaucoup de joie. Non seulement il nous motive, il nous encourage à faire plus. Avant notre production stagnait. Ce n’est plus le cas aujourd’hui», a-t-il indiqué. S’appuyant sur son propre exemple, Pierre Ananga Messina affirme qu’il a vu sa production tourner autour de deux tonnes pendant plusieurs années.

Mais en 2017, année de la première aide, elle est passée à plus de trois tonnes, puis à cinq tonnes en 2018. « L’année prochaine, j’espère produire plus», a-t-il conclu. Au cours de cette cérémonie organisée en présence du sous-préfet d’Obala, Claude Nna Mvaebeme, Clémentine Ananga Messina, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et du développement rural n’a pas caché sa satisfaction « Quand les producteurs sont organisés en coopérative, ils peuvent mieux assurer la qualité de leur cacao et mieux négocier les justes prix avec les acheteurs.

TELCAR étant un partenaire du gouvernement et des producteurs, nous louons ce genre d’initiative. Car l’Etat ne peut pas tout faire seul », a-t-elle affirmé. Et d’après Yuyun Divine Vernyuy, représentant TELCAR, les appuis vont se poursuivre, à condition que les producteurs continuent de mouiller le maillot.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category