Palais des Congrès: une plus grande visibilité

Grâce à la réorganisation issue du décret du chef de l’Etat, du 24 octobre dernier, l’institution devra entre autres rendre plus visible, la culture nationale et internationale.

Depuis mercredi 24 octobre 2018, un décret du président de la République,  réorganise le Palais des Congrès de Yaoundé. Il est désormais un établissement à caractère administratif, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Principales missions désormais assignées : la promotion culturelle nationale et internationale, la promotion des activités récréatives et la location des salles et espaces en vue de l’organisation des manifestations à caractère économique et socioculturel. En première ligne pour mener à bien ces missions, les tutelles technique et financière, le conseil d’administration et la direction générale.

Les tutelles technique (ministère en charge de la culture) et financière (ministère en charge des finances) devront s’assurer que les activités menées sont conformes aux orientations des politiques publiques du gouvernement, de la conformité des résolutions du conseil d’administration aux lois et règlements, des opérations de gestion à incidence financière à la réglementation sur les finances publiques, la régularité des comptes et des résolutions du conseil d’administration.

Pour ce suivi, ces tutelles exploitent tous documents et informations, les projets de performance, les plans d’action, les rapports annuels de performance, du contrôle financier pour un rapport annuel au président de la République sur la situation du Palais. Le Conseil d’administration oriente la politique générale du Palais, évalue sa gestion, ses armes entre autres, fixe les objectifs, approuve le budget, les rapports annuels, le recrutement du personnel et s’assure du respect des règles de gouvernance.

La direction générale quant à elle, a pour mission d’assurer la direction technique, administrative et financière, l’élaboration du programme d’activités annuelles, la préparation du projet de budget et de performance, la gestion des biens meubles, immeubles, corporels et incorporels sous le contrôle du Conseil d’administration.

Il peut cependant être sanctionné par le conseil d’administration, notamment pour faute grave de ge.stion ou de comportement susceptible de nuire à la bonne marche ou à l’image du Palais. Les sanctions sont entre autres, la suspension de certains pouvoirs, de ses fonctions pour une période limitée avec effet immédiat assortie d’une demande de révocation adressée à l’autorité investie du pouvoir de nomination. Des mesures qui à terme, devraient permettre au Palais des congrès, de donner la pleine mesure de son potentiel.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie