Elevage, pêche et industries animales: la coopération en mouvement

Renforcement des systèmes sanitaires et construction de marchés de bétail au menu de trois audiences accordées par le ministre de l’Élevage à des représentants de l’AFD, de la BID et de la FAO hier.

Le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), Dr Taiga a accordé trois audiences le 30 octobre dernier à Yaoundé. Il a tour à tour reçu le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Benoit Lebeurre, une délégation de la Banque islamique de développement (BID) avec à sa tête, Sabiu Auwal et une mission de la FAO conduite par son nouveau représentant, Athman Mravili.

Avec la FAO, il a été question du soutien au Programme de sécurité mondiale dans la lutte contre les zoonoses et le renforcement de la santé animale en Afrique. A cet effet, la FAO a remis du matériel de laboratoire pour le laboratoire national vétérinaire. Selon Athman Mravili, cet équipement estimé à 220 000 dollars (environ 120 millions de F) servira au renforcement des systèmes de surveillance de santé animale et de laboratoire, mais aussi de l’amélioration des capacités de ressources humaines à répondre aux événements de santé animale ainsi qu’a l’appui à la réponse d’urgence aux infections d’origine zoonotique et autres maladies animales transfrontalières.

Pour ce qui est de la mission de la BID, le Minepia a parlé de deux grands projets mis en place par le gouvernement et la banque islamique. Il s’agit pour le premier, d’un projet de développement de l’élevage et de la pêche dans la région du Nord-Ouest d’une trentaine de milliards et en implémentation. Le second en cours de démarrage est un projet de développement de la commercialisation de bétails et des infrastructures d’élevage financé à près de 27 milliards de F qui vise la construction des marchés de bétails dans les régions septentrionales. Benoit Lebeurre pour sa part, arrivé récemment au Cameroun, est venu prendre contact avec le chef de ce département ministériel et connaître les enjeux de la coopération liant son institution et le ministère notamment en ce qui concerne la formation professionnelle et des conseils aux agriculteurs. « On a énormément d’opérations en cours et il est toujours important de savoir si ces projets répondent aux attentes des populations », at-il conclu. 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie