Associations de parents d’élèves et enseignants: il faut appliquer les textes

C’est le principale mission que s’est donné l’association nationale des parents d’élèves et enseignants du secondaire dont la première assemblée s’est tenue samedi dernier à Yaoundé.

Le fonctionnement des associations des parents d’élèves et enseignants :APEE ainsi que la gestion des ressources financières qu’elles génèrent sont régis par des textes. Le paiement des salaires des enseignants vacataires, l’achat du matériel didactique, la construction des infrastructures scolaires sont autant d’activités que mènent ces APEE, tout au moins quand les textes sont bien appliqués par chaque acteur.

Cette première rencontre qui regroupait les présidents des APEE de la région du Centre était l’occasion pour les participants de décliner les difficultés et contre-performances qui caractérisent ce volet du système éducatif camerounais.

« Les APEE sont réduites à la fonction de collecteurs d’impôts », s’est indigné l’un des présidents d’APEE à la réunion de samedi dernier à l’école publique du centre administratif de Yaoundé. « Certains parents se contentent de payer les frais d’APEE et par la suite, ne cherchent même pas à savoir comment leur argent est géré », a regretté Emmanuel Mpacko, vice-président national de ladite association.

Il ressort de cette rencontre que la non-maîtrise des textes par les acteurs intervenant dans la gestion des fonds des APEE contribue au dysfonctionnement de ces structures.

« Nous devons agir en fonction d’un projet d’établissement qui doit couvrir les dépenses de l’APEE. Certains chefs d’établissement ont pris pour option de ne pas élaborer des projets d’établissement afin de fonctionner dans l’ombre. Dans ces conditions, le président du Conseil d’établissement ne peut pas véritablement travailler. Par conséquent, le président de l’APEE est hors jeu », a expliqué Martial Atangana, président de l’APEE du CES bilingue d’Ayos. « Il est par conséquent nécessaire non seulement de maîtriser les textes mais aussi et surtout de les appliquer », a-t-il conclu.

Pour y arriver, des sessions de renforcement des capacités vont être organisées à l’intension des différentes APEE avec le concours des cadres du ministère des Enseignements secondaires (Minesec). L’association nationale des parents d’élèves et enseignants du secondaire va couvrir toute l’étendue du territoire nationale par le biais des représentations régionales, départementales et d’arrondissements. Elle a été créée en mai 2018 et légalisée en le 3 juillet de la même année.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category