Forum des investisseurs africains: le PM ’en Afrique du sud

il représente le chef de l’Etat au travaux sur le financement des projets de développement.

C’est le Convention Center de Sandton, le centre des affaires de Johannesburg, la capitale économique de la République d’Afrique du sud, qui accueille depuis hier, les travaux du Forum des investisseurs africains. Le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, représente le chef de l’Etat à ces travaux qui se tiennent à l’initiative de la Banque africaine de développement (BAD).

Dans son rapport 2018, la BAD indique en effet que les besoins en financement des projets de développement sur le continent se situent entre 600 et 700 milliards de dollars par an. Dont, de 130 à 170 milliards de dollars pour les seules infrastructures. D’où l’objectif des travaux qui se tiennent à Johannesburg. Il s’agira en effet d’œuvrer à la mobilisation des financements nécessaires à la réalisation des différents projets sur le continent.

Plateforme pour mobiliser des investissements nouveaux, le Forum devrait voir la participation de nombreux acteurs institutionnels, les investisseurs privés et des sociétés internationales spécialisées dans le financement. Il s’agira pour ces acteurs de procéder à la mobilisation des capitaux susceptibles d’aider à la transformation économique du continent.

On peut donc comprendre l’intérêt que revêtent les as sises de Johannesburg pour le Cameroun qui vient d’entamer, sous la houlette du président Paul Biya, le septennat des Grandes opportunités.

Dans le discours inaugural de son septennat, prononcé avant-hier lors de sa prestation de serment à l’Assemblée nationale, le président de la République a fixé le cap en indiquant la nécessité pour le Cameroun de procéder à une transformation de son tissu économique.

Bien plus, il est question pour le chef de l’Etat, de faire passer notre pays à la phase de son industrialisation, seule gage pour un développement véritable, car pour Paul Biya, « une économie moderne ne saurait se concevoir sans l’existence d’un secteur industriel performant ».

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie