« Douleur à la poitrine, fièvre et toux doivent alerter »

Dr Ubald Olinga Medjo, pneumologue, chef des services techniques particuliers, Hôpital Jamot de Yaoundé.

Qu’est-ce qui est l’origine de la pneumonie ?

La pneumonie est une infection du poumon profond, autre que la tuberculose. Elle peut être causée par des bactéries, des virus ou des champignons. Mais la forme la plus courante est causée par le pneumocoque. En ce qui concerne la transmission, la maladie ne passe pas d’un être à l’autre comme c’est le cas avec la tuberculose. Car le pneumocoque n’est pas un germe qui vient d’ailleurs. Nous l’avons dans nos voies respiratoires. Mais pour une raison ou une autre, ce germe peut décider de descendre plus bas et de créer les problèmes à la personne. Notamment si la personne a une baisse de son système immunitaire.

Comment se manifeste cette maladie ?

Généralement, la maladie se manifeste par une forte fièvre entamée brutalement. Une douleur à la poitrine avec une toux sèche au début qui se poursuit avec des crachats couleurs rouille que certains  prennent pour du sang. Il y a également beaucoup de fatigue et une altération rapide de l’état de santé du malade. Lorsque la maladie se complique, le malade peut avoir du liquide  dans l’enveloppe du poumon. Il peut même arriver que la maladie perse le poumon. Et le même germe qui cause la pneumonie peut également provoquer une méningite.

Que faire lorsqu’un proche présente ces symptômes ?

Le patient doit consulter en urgence. Le diagnostic sera rapidement fait. Généralement, il y a des signes qui nous obligent à hospitaliser certains patients parce que la situation peut s’aggraver rapidement. Notamment les personnes de plus de 65 ans, celles en détresse respiratoire, confuses et ayant une tension très basse. Car la mortalité est élevée dans les cas de pneumonie grave. Elle atteint parfois les 10%.

Comment éviter cette affection ?

Il existe un vaccin contre le pneumocoque, germe responsable de la forme courante de pneumonie. Cependant, il n’est pas indiqué pour tout le monde. Mais pour les vieillards, les asthmatiques, ceux ayant la bronchite chronique, des insuffisances cardiaques ou rénales, les drépanocytaires...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category