Fonction publique : l’amélioration des conditions de travail en ligne de mire

Cap fixé vendredi dernier par le ministre Joseph LE aux responsables centraux et extérieurs de son département ministériel, au cours d’une réunion extraordinaire.

« Nous n’avons pas le droit de faillir ». Dixit Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) vendredi, 9 novembre dernier. C’était à l’occasion de la réunion de coordination extraordinaire qui a réuni les responsables des services centraux et déconcentrés de son département ministériel. Ceci parce que le Minfopra s’est senti interpellé à plus d’un titre par le discours inaugural du président de la République nouvellement réélu, Paul Biya, prononcé lors de son investiture mardi dernier.

En guise de fil d’Ariane de cette rencontre figure, l’amélioration des conditions de travail des agents du service public. Un bond qualitatif qui leur permettra de mieux participer au progrès du pays. Puisque ce département ministériel a la charge de la gestion des ressources humaines de l’Etat et joue également le rôle de conseil du gouvernement en matière d’organisation et de réforme administrative, le ministre Joseph LE a saisi cette opportunité pour identifier les goulots d’étranglement auxquels l’administration camerounaise est confrontée. L’objectif étant de rechercher des solutions idoines pour élaborer un plan d’actions à implémenter à court et moyen termes.

Dans ce vaste chantier qui interpelle le Minfopra, figurent entre autres la disparité de l’âge de départ à la retraite, les critères d’accès aux cadres des différents corps de la Fonction publique, les inégalités de traitement entre les agents de l’Etat relevant du Code du travail et les fonctionnaires. Il sera question pour ce département ministériel de relancer tous les projets y relatifs, pour envisager des progrès prodigieux.

 « Etant donné que le chef de l’Etat lui-même, après avoir déclaré connaître les difficultés des agents publics a pris l’engagement solennel de prendre des mesures nécessaires pour améliorer leurs conditions de travail », a indiqué le ministre Joseph LE.

Dans son rôle de conseil du gouvernement en matière d’organisation et de réforme administrative, le Minfopra a entrepris de nombreux projets dans le cadre de la modernisation de l’administration camerounaise. Il s’agit notamment du projet de dématérialisation des procédures administratives via l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Celui-ci permettra non seulement de réduire la pénibilité du travail inhérente à la manutention des documents, mais aussi de préserver la santé des personnels travaillant dans un environnement moins encombré. Grâce à cette feuille de route impérative, les différents responsables doivent s’exécuter sans faillir, pour que l’engagement présidentiel soit effectif, a prescrit le ministre Joseph LE.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie