Banane: les exportations en baisse au troisième trimestre

Selon des données de l’Association bananière, le Cameroun a exporté 42889 tonnes contre 56378 tonnes à la même période l’année dernière.

Les exportations de banane au cours de ces derniers mois évoluent en dents de scie  selon les données de l’Association bananière du Cameroun (Assobacam). Si pour la société des Plantations du Haut Penja, les chiffres sont en hausse, il n’en est pas de même pour les autres structures.


Read also : Mandara Plateau Transboundary Project: Stakeholders Fine-tune Implementation Details

Cette entreprise a en effet exporté 8672 tonnes de banane en juillet, avant de se retrouver à 13383 tonnes en octobre. Soit un total d’exportation de 34316 tonnes au cours du troisième trimestre 2018.


Read also : Electricity, Water Distribution: Local Small, Medium-size Enterprises Insist On Greater Role

La Cameroon Development Corporation n’ayant rien exporté au mois de septembre se retrouve avec un total d’exportations de 5534 tonnes au cours de la période analysée.


Read also : FMI : le dossier Cameroun sur la table

La Boh Plantations quant à elle aura exporté 3039 tonnes. Ce qui fait un total de 42889 tonnes de banane exportées au cours du troisième trimestre. Une contreperformance, comparativement à celle de la même période l’année dernière où le pays avait exporté 56378 tonnes.


Read also : Hydrocarbures : en pleine effervescence

Soit une différence 13498 tonnes. Le ton avait déjà été donné au terme du premier trimestre de l’année. Les producteurs de banane avaient exporté une cargaison totale de 59 149 tonnes contre 78 610 tonnes au cours de la même période en 2017. Soit une baisse de 19 461 tonnes.


Read also : «Le secteur pétrolier est le premier contributeur au budget de l’Etat »

Ces données diffusées par l’Assobacam révèlent en effet le malaise que traverse la CDC du fait de la crise anglophone. Une difficulté de plus face à celles déjà rencontrées par la firme camerounaise qui emploie près de 23 000 personnels.


Read also : « Les nationaux représentent une option crédible »

Plusieurs conventions sont signées depuis quelques mois entre le ministre de l’Agriculture et du Développement rural et des partenaires étrangers pour  apporter une solution aux problèmes rencontrés par cette structure, notamment l’acquisition des équipements.  


Read also : Autoroute Yaoundé-Nsimalen : place aux derniers aménagements

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category