Université de Dschang: l’année est lancée

La rentrée solennelle qui s’est déroulée vendredi dernier a permis d’évaluer l’année précédente et de peaufiner les objectifs de la nouvelle.

L’université de Dschang (l’UDS) a bouclé l’année académique 2017-2018 avec un effectif de 28 879 étudiants. Soit une baisse de près de 2 000 étudiants par rapport à l’année précédente.  

Selon le recteur, le Pr. Roger Tsafack Nanfosso, qui présidait la cérémonie de rentrée solennelle le 9 novembre dernier à l’Amphi 1000, c’est la conséquence de l’insécurité qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, voisines à Dschang.

Heureusement, à en croire le patron de l’UDS, « le chef de l’Etat a promis de prendre des initiatives fortes dans les tous prochains jours pour résorber cette crise. Cet engagement a suscité de l’espoir et motivé les jeunes à s’inscrire plus massivement à l’université de Dschang cette année ».

Cette cérémonie de rentrée solennelle baptisée « L’an quatre de la dynamique collective » a débuté par la procession académique du corps enseignant, suivie de la prestation de serment des étudiants ayant juré respect aux institutions et à la discipline universitaire.

Le Pr. Ngetcham de la Faculté des lettres et sciences humaines, a quant à lui dispensé la leçon inaugurale avec pour thème: « La construction des mentalités camerounaises à travers la lecture archéologique de quelques textes littéraires. »

L’auteur est parti d’un corpus tiré d’une quinzaine d’ouvrages littéraires pour  montrer la construction d’une mentalité, d’un ensemble d’identités camerounaises à consolider dans l’esprit du vivre-ensemble.

Sur des campus universitaires désormais sécurisés par un titre foncier, de nouveaux bâtiments vont voir le jour pour renforcer la sécurisation des logements, de la nutrition et faciliter les soutenances de thèses des doctorants.

La touche présidentielle matérialisée par la distribution de 27 403 ordinateurs et 8 123 primes d’excellence académique a contribué à la soutenance de 109 nouveaux doctorants cette année. L’UDS va, d’après le recteur, renforcer sa composante technologique et professionnalisante dont les initiatives débouchent sur le secteur industriel et de l’emploi.

Ceci avec la réalisation d’une usine agro-industrielle à Bansoa (Menoua) et continuer ainsi à l’incubation des jeunes entrepreneurs. L’organisation des jeux universitaires qu’abrite cette année cette institution universitaire a été évoquée et planifiée.    

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie