« L’éditeur va supprimer les pages de ce module »

Pr. Marcelin Vounda Etoa, secrétaire permanent du Conseil national d’Agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques.

Suite à une instruction du ministre des Enseignements secondaires, il a été demandé à l’éditeur de retirer le manuel de sciences des classes de 5e le module IV objet d’une vive polémique. C’est une décision qui était très attendue…

Cette décision est la preuve, s’il en était besoin, que le gouvernement n’est pas autiste. Après avoir écouté, il a examiné la question, non pas sous l’influence des médias et des réseaux sociaux mais en tenant compte de cette réaction et a finalement pris une décision attendue par plusieurs. Prendre en compte des récriminations n’est pas un signe de faiblesse, au contraire. Par ailleurs, on a également la preuve qu’il n’y a pas, comme l’ont prétendu certains, de complot contre la jeunesse de ce pays.

La décision d’amputer le livre était-elle ce qu’il y avait de mieux à faire ?

Sur le plan pratique et économique, c’est l’option la meilleure en termes de faisabilité. Remplacer ce manuel par un autre n’aurait pas résolu le problème puisque tous les manuels en compétition contiennent le module IV, pratiquement présenté de la même manière avec les mêmes mots. Remplacer le manuel déjà imprimé en 75000 exemplaires par un autre qui aurait nécessité au moins trois mois pour être disponible aurait occasionné une pénurie pendant cette période. Pire, il aurait fallu rappeler les près de 25000 exemplaires déjà achetés par les parents et le remplacer par le nouveau manuel. 

Comment cette décision va-t-elle être appliquée ?

L’éditeur va procéder à une ablation des pages contenant le module IV. Une note va être insérée à l’une des pages de garde du manuel pour expliquer la rupture de la linéarité de la pagination. Les parents ayant déjà acquis le manuel pourront opérer eux-mêmes l’ablation desdites pages, pour ceux qui ne l’avaient pas encore fait.

Que va devenir le module IV et les savoirs relatifs  aux pratiques sexuelles émergentes et déviantes ?

Le module IV est constitué d’un ensemble de leçons. Il y a la santé par l’alimentation et la santé de la reproduction. Dans la santé de la reproduction, il y a un chapitre sur la lutte contre le VIH/sida. Ces leçons, vous en convenez avec moi, sont importantes et utiles. Quant au chapitre qui portait sur les pratiques sexuelles émergentes et déviantes qui posait problème, peut-être va-t-il falloir le réécrire parce que la réalité de notre environnement est caractérisée par des menaces réelles qui pèsent sur la jeunesse. A ce sujet, au niveau du Conseil, nous avons eu le sentiment que les gens ont été choqués, pour un grand nombre, par l’approche méthodologique mais pas par l’idée d’aborder la question des pratiques sexuelles émergentes déviantes.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie