Assemblée nationale: des projets de loi adoptés

Les députés se sont penchés sur quatre textes au cours d’une plénière présidée hier par Cavaye Yeguié Djibril.

Le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier les amendements de la Charte de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), adopté hier à l’Assemblée nationale, a suscité des débats nourris entre les parlementaires et le gouvernement.

Au cours de la séance plénière présidée par le Très honorable Cavaye Yéguié Djibril, président de l’Assemblée nationale, les députés ont voulu tout savoir sur la qualité de la coopération entre le Cameroun et certains pays islamiques.

Ce, en raison des traitements dégradants dont ont été victimes ces derniers temps les Camerounais dans ces pays. Au nom du gouvernement, le ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures chargé de la Coopération avec le Monde islamique, Adoum Gargoum, est rentré dans le fond de ces amendements.

D’abord, le changement de dénomination (de l’Organisation de la conférence islamique en Organisation de la coopération islamique), milite en faveur du renforcement de la solidarité islamique.

Ceci dans le but d’éliminer les discriminations sociales et le colonialisme sous toutes ses formes. De plus, l’adoption de ces amendements intervenus à Astana, en République du Kazakhstan en 2011 et à Abidjan, en Côte d’Ivoire en 2017, permettrait de renforcer la coopération entre les Etats membres de l’OCI. C’est après ces éclairages que les députés ont finalement adopté ledit projet de loi.

Trois autres textes étaient également soumis à l’adoption des députés. Il s’agit notamment du projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord relatif à la promotion et à la protection réciproque des investissements entre le Cameroun et la Turquie ; celui portant sur la ratification par le chef de l’Etat de l’accord de transport aérien entre le Cameroun et les EtatsUnis ; et celui relatif à la ratification de l’ordonnance du 2 octobre 2018 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi de finances du Cameroun pour l’exercice 2018.

Cette plénière était précédée par la conférence des présidents, au cours de laquelle d’importantes orientations ont été données par le PAN. Celles-ci, d’après nos informations, sont liées à la conduite des travaux à l’Assemblée nationales lors des prochaines séances plénières.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie