Coopération Cameroun-Japon: plus d’investissements japonais en vue

C’est la substance de l’audience accordée hier par le Premier ministre, Philemon Yang à l’ambassadeur Tsutomu Osawa.

Le Premier ministre, chef du gouvernement Philemon Yang, a reçu en audience l’ambassadeur du Japon au Cameroun hier. Après la présentation des copies figurées de ses lettres de créance au ministre des Relations extérieures, Tsutomu Osawa se rendait pour la première fois au cabinet du Premier ministre, depuis son arrivée au Cameroun le 9 octobre dernier. Au cours de cette audience d’environ 30 minutes, les deux personnalités ont revisité la coopération entre le Cameroun et le Japon.

« Nous avons discuté de la façon d’améliorer et d’étendre les relations entre nos deux pays. Je lui ai parlé du fait que nous allons poursuivre nos différents apports. Nous souhaiterions également inviter les entreprises privées japonaises à investir au Cameroun et faire du commerce au Cameroun », a indiqué l’ambassadeur au sortir des échanges.

Selon lui, le Japon devrait intensifier ses investissements dans les secteurs tels que l’exploitation de l’huile de palme, les essences de bois, le café et le cacao, entre autres. De la même manière, Tsutomu Osawa a évoqué quelques événements à venir sur le plan sportif. « Je lui ai parlé du fait que du 24 au 25 novembre, se tiendra la 2e édition du championnat africain de Judo à Yaoundé.

C’est un événement historique pour les pratiquants de judo », a-t-il relevé. De même, « le Cameroun va accueillir la Coupe d’Afrique des Nations en 2019 et le Japon va accueillir les Jeux olympiques de 2020. Il y aura beaucoup d’activités et nous avons besoin d’exploiter ces opportunités pour multiplier nos échanges », a espéré l’ambassadeur Tsutomu Osawa. La coopération entre les deux pays se manifeste dans plusieurs domaines d’intervention.

Les projets de construction des routes Yaoundé-Brazzaville, Bamenda-Enugu ou encore du réseau routier interne Batschenga-Ntui-Yoko-Lena sont par exemple supportés par le Japon.

Autant que le pays envisage son apport dans la construction d’un troisième pont sur le Wouri, tel qu’annoncé par l’ambassadeur le 19 octobre dernier lors d’une audience avec le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie