Mission de la CAF: sur les terrains de Douala

La délégation a fait le tour des infrastructures sportives retenues pour la CAN hier dans la cité économique.

Pour l’étape de Douala ce 14 novembre 2018, c’est le Nigérian Samson Adamu, directeur des compétitions à la Confédération Africaine de Football, qui a endossé le costume de chef de délégation de la 4e mission d’inspection des experts de la CAF.

Elle était accompagnée du ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Bidoung Mkpatt, et du gouverneur de la région du Littoral et président du comité de site de Douala, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

En effet, Anthony Baffoe, le Secrétaire général adjoint de la CAF a dû retourner dans son pays le Ghana, organisateur de la 11e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football féminin qui s’ouvre samedi à Accra.

Le premier arrêt, en passant par la voie de déviation, était le chantier de construction du complexe sportif de Japoma où les experts ont pu se rendre compte que la charpente métallique devant accueillir le toit du stade principal est achevée. Cette étape, amorcée sur la pelouse des deux terrains d’entrainement, sera la plus longue : plus de trois heures.

Dans l’enceinte du terrain de compétition, l’heure est entre autres à la pose des sièges dans les gradins. Des sièges rouges, noirs ou encore verts. En plus de cette visite minutieuse sur les aires de jeu, les experts ont pris part à une longue séance de travail où ils ont écouté les explications du constructeur turc Yenigun sur le projet, projection vidéo à l’appui.

Une autre réunion de travail aura lieu lors de la deuxième étape, sur le chantier de réhabilitation du stade de la Réunification à Bepanda Omnisports. Après bien entendu le tour sur le terrain d’entrai nement, protégé par une clôture et dans l’enceinte de jeu principale où les fondations sont en train d’être renforcées et la pose des sièges en train d’être achevée. Du vert et du jaune.

Il ne manque que du rouge pour habiller les gradins aux couleurs du drapeau national. Il y a aussi à couvrir la partie qui englobe la tribune présidentielle. Et comme lors du premier arrêt, les experts ont pris tout leur temps pour comprendre le niveau d’évolution du chantier, poser toutes les questions nécessaires...

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie