Afrique du Sud: l’heure des Banyana Banyana ?

Après avoir terminé à la quatrième place en 2016, la nation arc-en-ciel vise plus loin cette année.

Il y a deux ans pendant la CAN féminine au Cameroun, l’Afrique du Sud a livré une compétition d’un bon niveau. Les Banyana Banyana ont terminé à la quatrième place, après avoir franchi de haute lutte le palier des poules.

Cette année au Ghana, les Sud-Africaines veulent faire mieux, en terminant dans le trio gagnant, symbole de qualification pour la Coupe du monde de football féminin en France (2019). Dans l’équipe qui dépose ses valises au Ghana, on compte 13 joueuses de l’expédition camerounaise.

Une volonté de maintenir l’expérience pour Madame le sélectionneur, Desiree Ellis. La capitaine emblématique de l’Afrique du Sud, Janine Van Wyk est elle aussi du voyage. A 31 ans et plus de 150 sélec tions, elle va porter une fois de plus la défense des Banyana Banyana. Son autorité et sa lecture du jeu seront d’une aide maximale pour cette équipe d’Afrique du Sud, casée dans la poule du Nigeria.

C’est d’ailleurs contre les championnes d’Afrique en titre que Janine Van Wyk et ses coéquipières vont ouvrir leur compétition ghanéenne. Rentrées en stage le 21 octobre dernier, les joueuses sud-africaines n’ont pas seulement aiguisé leurs talents en défense. Elles comptent mettre leurs qualités au service du collectif, et bien sûr de l’attaque.

Il ne faut pas se fier aux résultats des Banyana Banyana qui en 2016 ont terminé leur parcours à la CAN féminine au pied du podium. Les cartes, elles les ont pour franchir le cap, tant elles ont toujours été à deux doigts de soulever le trophée. Quatre fois finalistes de la compétition, l’Afrique du Sud se révèle comme un concurrent sérieux au titre.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie