Salon africain du bâtiment: satisfaction générale

C’est le sentiment éprouvé par la majorité des exposants lors de la clôture de cet événement samedi dernier à Yaoundé.

La première édition du Salon africain du bâtiment et des métiers connexes (Afribat) s’est achevée samedi dernier à Yaoundé par une soirée de gala organisée par la Chambre de Commerce du Cameroun.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Au menu, la remise de certificats de participation par le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), Jean Claude Mbwentchou à tous les  exposants. L’autre point fort de cette soirée a été la remise de prix aux trois premières entreprises camerounaises ayant excellé dans l’innovation.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Un peu plut tôt vers 15 h sur le site du Parc des expositions du Tsinga, Jean-Claude Mbwentchou, le président de la Chambre de Commerce, Christophe Eken et l’ambassadeur de la Tunisie au Cameroun, Jalel Snoussi effectuaient une dernière visite de stands. Il ressort de cette tournée que la majorité des exposants sont globalement satisfaits du Salon.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Après cinq jours passés sur le site, ils avouent avoir partagé des expériences intéressantes. Selon le Minduh, « cette plate-forme leur a permis d’exposer leur savoir-faire et d’échanger des expériences. Il a été question aussi de promouvoir l’habitat pour avoir des coûts abordables. Nous avons l’espoir que le prochain Salon soit meilleur».

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Pour la majorité des exposants tunisiens, l’accueil en terre camerounaise a été touchant. Le président de la Chambre de Commerce et le ministre en charge de l’habitat les ayant réellement encouragés à venir prospecter et investir au Cameroun, ils trouvent un pays au potentiel certain en termes de constructions d’infrastructures.

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Pour ce qui est du bilan du Salon, il est globalement positif, puisque les objectifs ont été en partie atteints. Hafedh Gdoura parle d’une vingtaine de contacts intéressants noués avec des partenaires camerounais. Un chiffre selon lui en deçà de leurs attentes mais, compte tenu du fait qu’il s’agit de la première fois, « Nous sommes satisfaits dans l’ensemble et comptons revenir la prochaine fois », ajoute-t-il.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category