Vivre ensemble: la philosophie mise à contribution

C’était jeudi dernier à l’occasion de la célébration de la 17e journée mondiale de cette discipline présidée par Catherine Awoundji Nsata, Inspectrice générale au Minesec

Le Lycée classique de Foumban qui avait abrité du 16 au 21 juillet 1961 la conférence de la réunification du Cameroun, était le 15 novembre dernier, l’épicentre de la célébration de la 17e édition de la journée mondiale de la philosophie.

Le thème « philosophie et savoir vivre ensemble », doit selon Njifen Assan, le 4e adjoint au maire de la commune de Foumban, illustrer le mixage culturel, ethnique et social qui caractérise le Cameroun en général et Foumban en particulier.

« Les salles de classes des établissements scolaires de cette cité des arts, tout comme celles de plusieurs autres localités du département du Noun, sont en sur effectifs, causés par la forte présence de déplacés venus des régions voisines du Nordouest et du Sud-ouest », précise l’élu local dons son mot de bienvenue.
Evoquant l’importance de célébrer la journée mondiale de la philosophie, Catherine Awoundji Nsata, Inspectrice générale des Enseignements au Minesec, et représentant du ministre, précise que c’est l’occasion d’honorer cette discipline et ses professionnels, de la mettre au contact du grand public, pour cesser d’en faire  un mode de pensée élitiste, et « de susciter enfin, la réflexion individuelle et collective sur la problématique essentielle de la contribution à un vivre-ensemble harmonieux, dans le cadre de notre nation en construction ».

Selon l’inspecteur coordonnateur général des sciences humaines au Minesec, Victor Emmanuel Botmen, « La philosophie c’est le fondement de l’éthique et de la morale. »

Il poursuit : « L’éthique et la morale impliquent les principes de paix, du respect d’autrui, du respect des normes sociales, des règles de vie en société. La philosophie avec tous ses enseignements qui convergent vers un humanisme avérée, est forcément au service de la paix sociale ». Les apprenants de la philosophie, actuels et anciens, ont été invités à mettre en application leurs acquis philosophiques dans le vécu quotidien. 

« Tout converge vers la promotion du vivre-ensemble. Pour cela, nous devons faire un petit effort pour faire taire nos divergences, pour faire taire nos différends, pour promouvoir la paix, une société plus paisible et plus tolérante », conclut François Ngabnya, délégué régional du Minesec Oues

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie