« Le rôle central des communes sera réaffirmé »

Émile Andze Andze, président des Communes et villes unies du Cameroun, maire de Yaoundé 1er.

Quelle est la place du sommet Africités dans la dynamique de la gouvernance locale ?

Le sommet Africités est un rendez-vous d'échanges des bonnes pratiques entre les communes africaines. Donc c'est un cadre du donner et du recevoir. Nous discutons des problèmes sur le processus de décentralisation. Nous entendons faire le bilan de ce processus en Afrique. Je pense qu'au sortir de ces travaux, il sera réaffirmé le rôle central des communes africaines dans le développement des peuples africaines. Nous entendons voir ce que les communes d'autres pays africains ont pu faire de mieux et nous allons aussi également exposer les bonnes pratiques camerounaises. Donc, la finalité est de confirmer la commune camerounaise comme l'un des pôles de développement dans les pays africains. Nous voudrions également discuté des blocages dans le processus de décentralisation en Afrique. Le problème de la ressource financière et humaine. Ce sont des problèmes prioritaires en Afrique et au Cameroun.

Quels sont les atouts que voudraient faire valoir les communes camerounaises à ce sommet notamment dans le domaine de la décentralisation?

Nous avons fait beaucoup d'efforts pour la décentralisation depuis 1996. Il faut reconnaître qu'il y a de plus en plus de ressources, même si elles ne sont pas encore significatives. Elles ne permettent pas encore de faire bouger les lignes. Nous avons également fait beaucoup d'efforts dans la formation du personnel qui sera assurée le processus dans nos collectivités. Et le plus grand bond, c'est la création et le fonctionnement du ministère de la Décentralisation et du Développement local. C'est un pas très important. Cela montre la volonté du gouvernement à faire du processus de la décentralisation un processus irréversible dans notre pays.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie