Electricité: des bailleurs de fonds viennent aux nouvelles

Ils ont évoqué ces questions au cours d’une audience avec le ministre Basile Atangana Kouna mercredi à Yaoundé.

 

Des représentants de la BDEAC (Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale), de la SFI (Société financière internationale), de la BEI (Banque européenne d’investissement), de l’EAIF, de la BAD (Banque africaine de développement), du FMO, de la DEG et de Proparco (filiale de l’Agence française de développement), sont en visite au Cameroun. En tant que bailleurs de fonds d’Eneo, ils sont venus en  mission de supervision pour s’assurer du bon déroulement des opérations au sein de la société. Conduite par Josiane Kwenda, chargée d’investissement senior infrastructure à la SFI, la délégation s’est rendue mercredi dernier au ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) où elle a été reçue en audience par le ministre Basile Atangana Kouna.

En effet, ces huit bailleurs de fonds fournissent depuis 2006 un apport financier au concessionnaire au service public de l’électricité. Dans un processus de considération d’un financement additionnel pour les investissements d’Eneo (ex-Aes-Sonel) sur les cinq prochaines années, il est question pour ces institutions de savoir sur quels éléments se focaliser afin de déterminer la meilleure approche lors des discussions avec leurs comités de crédit respectifs. Ils ont exploré tour à tour la question des finances et du financement d’Eneo, la gestion de l’étiage et le plan de développement de l’électricité.

De ces échanges, il ressort que l’Etat met tout en œuvre afin d’élaborer un plan de financement harmonieux d’Eneo à travers notamment le remboursement de sa dette envers la structure et la conception d’un plan de financement sur le court terme. Les bailleurs de fonds se sont également intéressés à la tarification de la consommation d’énergie et au transfert des actifs d’Eneo à la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel). A ce propos, le Minee a garanti que le transfert s’achèvera d’ici décembre 2017, tout en précisant qu’il faudra procéder à des négociations.

 

Pour accorder plus de financements à Eneo, les bailleurs de fonds veulent une gestion harmonieuse.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie