Barrage de Song Dong : la Banque de Chine se positionne

Le vice-président de la BdC reçu en audience mercredi dernier à Yaoundé par le MINEPAT.

 

La Banque de Chine (BdC) veut participer au financement des projets de développement au Cameroun. Wu Shouhua, vice-président de cette institution bancaire, l’une des plus grandes de la République populaire de Chine, a fait le déplacement de Yaoundé, pour exprimer ce besoin au gouvernement camerounais. Il a été reçu en audience, mercredi dernier, par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT), Louis Paul Motaze. « Déjà, nous sommes très intéressés et prêts pour financer le projet hydroélectrique de Song Dong », a clairement indiqué l’hôte du MINEPAT.

L’on se souvient que le gouvernement camerounais a signé en janvier 2015, avec la société Hydrochina International, un contrat commercial pour le développement du projet de barrage de Song Dong, dans la région du Centre. Un barrage assorti d’une centrale hydro-électrique d’une capacité de 270 MW et de deux lignes d’évacuation d’énergie de 225 KV, longues de 75 km. En attendant les études d’avant-projet détaillées, son coût provisoire est estimé à 375 milliards de F. Le MINEPAT a expliqué à la délégation de la BdC que le Comité national de la dette publique étudie actuellement les contours du financement de ce projet et c’est seulement au terme de leur travail que la recherche des fonds va être lancée. Louis Paul Motaze souligne alors qu’il pourrait se tourner vers la BdC le moment venu. Mais, indique-t-il, « divers autres projets de deuxième génération sont envisagés au Cameroun, notamment la construction de chemin de fer et d’autoroutes. Les recherches de financements se feront très prochainement et nous viendrons vers la BdC pour connaître ses méthodes », a promis le MINEPAT.

 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie