L’heure est aux travaux d’urgence sur la route Babadjou-Bamenda

En attendant la réhabilitation à partir de l’année prochaine, l’on y observe des actions récemment engagées pour réduire la pénibilité des usagers.

 

Depuis le 15 octobre dernier, la route Babadjou-Bamenda fonctionne à nouveau au rythme du bourdonnement des engins du génie civil, qui passent et repassent. Le vacarme produit par les bulldozers, camions et caterpillars de l’entreprise nationale Edge vient certes rompre la quiétude des populations riveraines, mais leur fait également nourrir d’espoir. « J’espère que cette fois-ci, nous serons soulagés. Nos enfants souffrent lorsqu’ils vont à l’école. C’est un parcours du combattant », s’indigne Elie Nobosse, habitant de la localité de Toumaka, dans l’arrondissement de Babadjou. Pour parer au plus pressé, le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi, a, en effet, prescrit, il y a quelques semaines, des travaux d’urgence, compte tenu de l’état de dégradation avancée de cette route. Ces travaux d’urgence concernent la section Babadjou (PK00+000)-Welcome to Bamenda (PK35+050), dont le linéaire tourne autour de 40 km.

Selon le délégué régional des Travaux publics de l’Ouest, Jean Michel Mbella Eboumbou, la consistance des travaux vise prioritairement le traitement des nids de poule et l’assainissement, c’est-à-dire l’évacuation des eaux. Il s’agit dans ce dernier cas, du curage des fossés exutoires pour empêcher que l’eau ne stagne sur la chaussée. Les travaux supervisés conjointement par les délégations régionales des Travaux publics de l’Ouest et du Nord-Ouest, visent à s’assurer que la route soit en bon état, et que les populations circulent dans de bonnes conditions, en attendant le démarrage des travaux de réhabilitation proprement dits. Lesquels travaux vont aboutir à une route revêtue en béton bitumineux de 7 mètres de large avec des accotements de 1,50 m de large de part et d’autre. Ces travaux d’envergure pourraient démarrer en début 2017. Pour l’instant, la seule difficulté reste la pluviométrie abondante qui empêche l’entreprise Edge de se déployer aisément sur le terrain. Toujours est-il que Mbella Eboumbou rassure que le rythme va s’accélérer après les pluies.

 

“Tender Launched To Rehabilitate The Highway”

Denis Awoh Ndang, North West Public Works Delegate.

 

What is the latest on work on the Babadjou-Bamenda road?

The Minister of Public Works recently instructed a contractor to carry out temporary work on the Babadjou-Bamenda highway. This consists in filling potholes. It is the continuation of what Public Works services in the North West and West Regions have been doing since June. The difference is that a contractor is in charge in order to give road users a certain level of comfort. The work covers a distance of about 44 km. 

What is the level of progress since the Minister issued the directive?

The Regional Delegate of Public Works for the North West has been to the site twice to ensure that work is on course. Work is indeed effective, with potholes being filled with aggregate, spread out with a grader and then compacted. The work is to take about two months. I think the level now is about 20 per cent.

What next after the two months?

A contract has already been launched to rehabilitate the Babadjou-Bamenda Highway. It is an international tender whose bids are expected to be opened on 10th November 2016. I understand that 10 contractors have visited the road with a view to tender. Rehabilitation requires that the whole structure of the road is replaced. Meanwhile, additional works will be undertaken at Hospital Roundabout, Bamenda, to link up with the Bamenda-Enugu Corridor.

CHOVES LOH

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie