Sports et Éducation physique: les infrastructures en première ligne

L’enveloppe de 57,7 milliards a été défendue samedi dernier par Bidoung Mkpatt devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale.

L’intervention du ministre des Sports et de l’Éducation physique (Minsep), Bidoung Mkpatt devant la commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale samedi dernier s'est articulée autour de trois points. Le rappel de l'objectif stratégique du ministère en rapport avec la stratégie du sous-secteur « Sport et Education physique », l'état de mise en œuvre des différents programmes du Minsep au cours du triennat 20162018, le bilan stratégique qui en découle ainsi que les perspectives envi sagées par programme en 2019. Pour la matérialisation des actions de son département ministériel, le Minsep demande pour son projet de budget, une enveloppe de 57,7 milliards de F pour mettre en œuvre trois programmes. L’encadrement du Mouvement sportif, le développement des infrastructures et la gouvernance et l’appui institutionnel dans le sous-secteur Sport et Education physique. L’on note que 19 milliards de F sont prévus pour les dépenses de fonctionnement, un peu plus de 37,5 milliards de F pour le budget d'investissement et moins de 33 milliards de F de ressources extérieures, 160 millions de F de ressources transférées et 2 milliards de F pour la Can 2019, 1 milliard de F pour les fonds de contrepartie en taxes et droits de douane. De manière spécifique, la mise en œuvre des trois pro grammes bénéficiera de l'affectation des ressources financières de la manière suivante. Encadrement du Mouvement sportif est évalué à 10 milliards 76 millions, le développement des infrastructures est estimé à plus de 3,5 milliards de F tandis que la gouvernance et l'appui institutionnel dans le sous-secteur « Sport et Education physique » se situe à 6 milliards 262 millions et demi.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie