L’heure de la revanche

En se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations de football féminin 2018, les Lionnes indomptables ont tenu leur rang. On ne pouvait attendre moins des vice-championnes d’Afrique. Avec deux victoires et un match nul, elles restent en course pour l’objectif final. Mais avant d’en arriver là, il convient d’analyser froidement leur prestation lors du premier tour. La victoire arrachée au forceps face au Mali lors du premier match, puis celle plus convaincante face à l’Algérie (3-0) étaient des signes évidents d’une montée en puissance. Le point arraché lors du troisième match face au pays organisateur a été perçu par certains comme une baisse de régime incompréhensible.  L’histoire des compétitions de ce genre nous enseigne pourtant le régime idéal pour une équipe qui vise le sacre final est celui du moteur diesel. A savoir, commencer au petit trot et monter crescendo.

La demi-finale d’aujourd’hui est une étape cruciale. Elle est d’autant plus à prendre au sérieux que l’adversaire en face n’est autre que le Nigeria. Après un démarrage poussif avec une défaite lors du premier match, les championnes d’Afrique en titre ont retrouvé leur vrai niveau et veulent aller jusqu’au bout. Battues à quatre reprises en finale par le même adversaire, les Lionnes ne l’entendent pas de cette oreille cette fois-ci. Pour Christine Manie et ses camarades, l’heure de la revanche a sonné et l’occasion semble propice pour laver l’affront. Elles en ont certainement les moyens même si la pâle copie produite face à une équipe du Ghana plus motivée et plus combative nous invite à plus d’humilité et de prudence.

On peut tout de même supposer qu’après le passage au second tour, l’encadrement technique a eu le temps de remobiliser les troupes tout en peaufinant des schémas tactiques et autres stratégies pour repartir du bon pied et vaincre l’adversité. A cette phase précise, il n’y a guère de préférence pour l’adversaire ni de place pour les calculs d’antiquaire ou des comportements de nature égocentrique. Tout va se décider sur un seul match. Quelle que soit l’opposition en face, seul importe la victoire. Mais la victoire n’est pas un simple slogan. Elle se construit avec méthode, patience et détermination. Au regard de ce qu’elle a montré lors du dernier match en date, l’équipe camerounaise doit retrouver au plus vite ses repères et ses atouts réels : un jeu bien élaboré, la combattivité, la générosité dans l’effort et surtout un mental à toute épreuve.

Le match contre le Nigeria se gagnera certes sur les plans technique, tactique, physique mais aussi psychologique. Au moment d’aborder le match, les Lionnes devront se débarrasser absolument du complexe d’infériorité, à l’instar de l’Afrique du Sud qui a battu le Nigeria en match de poule. En plus du casting qui reste à parfaire, il faudrait garder à l’esprit que le plus grand adversaire des Camerounaises ne peut être qu’elles-mêmes. La clé du match reposera sur le système de jeu choisi. La meilleure façon de défendre son camp, c’est de refuser de subir le jeu. En laissant l’initiative à des virevoltantes et expérimentés Nigérianes, on pourrait le regretter amèrement. Alors que la cohésion et la complémentarité restent à parfaire, il est indispensable d’évoluer en bloc équipe, en attaque comme en défense. Par-dessus tout, les doivent garder une concentration de tous les instants. Dans tout match-couperet, la moindre erreur se paye cash. Plus que jamais, la Cameron Team doit apprendre non à se faire peur, mais à se faire respecter !

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category