Fédération camerounaise de volley-ball: les statuts arrimés à la loi

Une assemblée générale extraordinaire s’est tenue le 24 novembre dernier à Yaoundé.

C’est fait ! La Fédération camerounaise de volley-ball (FCVB) a arrimé ses statuts à la loi N°2018/014 du 11 juillet 2018 portant organisation et promotion des activités physiques et sportives. C’était le 24 novembre dernier à l’amphi 100 de l’Ecole nationale supérieure des travaux publics de Yaoundé au cours d’une assemblée générale extraordinaire. Théodore Biem représentait le ministère des Sports et de l’Education physique au cours de ces assisses qui auront duré près de trois heures.

La méthodologie adoptée par les membres de ladite assemblée était la lecture article après article. Le président de séance, Pius Tachang, vice-président de la FCVB, a donné la possibilité au président de cette association, Serge Abouem de faire l’économie des propositions. « Nous avons changé le dispositif de nos statuts en février dernier. Nous voulons réintégrer quelques indications de la loi que nous n’avons pas suffisamment prises en compte », a reconnu Serge Abouem.

D’abord le mode de scrutin qui est désormais de liste et non uninominal. «Il faut qu’on ait un bureau cohérent et efficace. Cinq ou six personnes peuvent avoir un projet », a précisé le président de la FCVB. Ensuite, l’ouverture du jeu : « avant, il fallait être dans le conseil d’administration pour être candidat. Maintenant, il faut bénéficier de 10 parrainages », a-t-il ajouté. Enfin, en ce qui concerne les litiges : « Au sein de la fédération, nous aurons une première instance juridictionnelle qui est la chambre des conflits. En seconde instance, la Chambre d’Appel. Ce n’est qu’après que le plaignant peut se pourvoir devant les instances chargées de l’arbitrage », a confié le président de la FCVB.

Le critère de performance n’était pas en reste. Au cours de deux olympiades, il faut gagner au moins une Coupe d’Afrique des Nations (cadets, juniors, beach volley-ball, seniors dames, seniors messieurs, etc), sinon les membres du bureau sont disqualifiés pour la prochaine échéance. A la FCVB, il est désormais question de passer de la sphère loisirs à la sphère production. Le principal objectif étant d’œuvrer dans la perspective des victoires.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category