Volley-ball: INJS et FAP champions

Les deux équipes conservent leur titre chez les dames et chez les messieurs à l’issue des finales du championnat national le 24 novembre dernier à Yaoundé.

Assis sur le plancher du gymnase de l’Ecole nationale supérieure des travaux publics de Yaoundé dans la soirée du 24 novembre dernier, des joueurs de Cameroun Sport Volley-ball (CSV) sont en larmes. Inconsolables, ils viennent de perdre la finale messieurs du championnat national de volley-ball. Ils sont tombés sur une équipe des Forces armées et police (FAP) expérimentée et moralement forte. Pourtant, CSV a gagné les deux premiers sets avant de sombrer. Une victoire qui a permis à FAP de réaliser le doublé Coupe du Cameroun-championnat, par 3 sets à 2 (23-25, 23-25, 25-20, 25-19, 16-14). La rencontre aura duré 120 minutes. « On a cru à cette victoire jusqu’au bout et c’est arrivé », s’est réjoui Abbas Malloum, l’entraîneur des FAP.

Comme FAP, après la Coupe du Cameroun, l’Institut national de la Jeunesse et des Sports (INJS) a également remporté le championnat après s’être imposé devant Bafia Volley-ball Evolution (BVE) par 3 sets à 0 (25-20, 25-19, 25-19). La rencontre aura été moins longue que celle des messieurs, (71 minutes), mais plus âprement disputée. « Nous avions une ascendance psychologique sur BVE que nous avons dominé lors du Final Four. Nous avons eu cinq jours pour préparer notre finale, en travaillant nos faiblesses et en renforçant nos forces », a reconnu Victoire Ngon Ntame de l’INJS. Du côté de BVE, l’entraîneur Anomah Neba regrette le départ de deux piliers qu’étaient Emelda Piata et Amana Guigolo, désormais professionnelles en France. « Arriver à ce niveau de la compétition avec cette équipe relève de l’exploit. Nous avons perdu deux joueuses de poids. INJS est un cran au-dessus du niveau des enfants que nous avons en ce moment », regrette le coach de BVE.

Le rideau est donc tombé sur la saison sportive à la Fédération camerounaise de volley-ball, marquée par le règne sans partage d’INJS chez les dames et de FAP chez les messieurs. Une saison qui aura été particulièrement longue pour les joueurs, notamment ceux des sélections nationales, qui ont participé aux championnats du monde messieurs (Italie-Bulgarie) et dames (Japon). L’heure est donc aux vacances.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category