Yarha 2016: la clé sous le paillasson

La 3e édition de la Semaine internationale du premier film Yarha s’est achevée samedi dernier.

La formation. C’est le mot-clé de cette 3e édition du festival Yarha, rentrée en gare le 5 novembre dernier. Une semaine du 1er film qui a rassemblé au Cameroun des cinéastes venus apporter leur expertise. Pascal Judelewicz et Fabienne Bichot (directrice de casting), André Ceuterick (délégué général du Festival international du Film d’amour de Mons) et Alphan Eseli, réalisateur turc ont tenu par la main des jeunes acteurs. Au cours de la soirée de clôture samedi dernier à l’Institut français du Cameroun à Yaoundé, Gilles Thibault, ambassadeur de France au Cameroun, partenaire de Yarha, a souligné la nécessité de former les différents acteurs du 7e art camerounais, qui ne cessent de manifester une envie réelle de développer des productions viables. Sylvie Nwet, la promotrice des Yarha, a remercié toutes personnes ayant contribué au succès de l’événement, avec l’ambition d’ajouter une formation de scénariste l’an prochain. Au terme de l’atelier de mise en scène, la comédienne Yvonne Mengue, a reçu une bourse de 3000 euros et a été désignée pour un stage à l’Association des rencontres internationales artistiques (ARIA) en Corse à l’été 2017. Vivement Yarha IV.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie