Hygiène et assainissement: Bientôt des toilettes-bio à Yaoundé

C’est dans le cadre d’un atelier d’information organisé mercredi dernier sous la houlette de l’ambassadeur du Japon, Tsutomu Osawa.

Pour accompagner la ville de Yaoundé dans l’amélioration de l’offre en toilettes publiques, la Communauté urbaine a signé en 2015 une convention de partenariat avec l’entreprise japonaise de fabrication de toilettes sèches (TMT). Ceci en vue d’expérimenter des biotoilettes pilotes à certains endroits de la ville. Il s’agit en effet des toilettes mobiles dont l’utilisation ne nécessite pas de l’eau. C’est dans cette optique qu’un atelier d’information a eu lieu mercredi dernier à Yaoundé avec pour objectif affiché d’expliquer le mécanisme de fonctionnement, d’utilisation et les avantages liés à ces toilettes-bio. La cérémonie a été co-présidée par l’ambassadeur du Japon, Tsutomu Osawa, la représentante résidente du Bureau de la JICA, Junko Masuda, le 6e Adjoint au délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, Jean Ngougo, et le représentant de TMT, Yoko Yama. « La ville de Yaoundé est assainie à 90% par un système autonome qui entraîne des coûts très élevés. Ce partenariat  fructueux permettra de réduire les dépenses en améliorant la qualité des services publics », a confié Jean Ngougo. Pour l’ambassadeur du Japon, « cette initiative fournira au Cameroun de meilleures conditions de santé et d’assainissement ».

La présentation sommaire des toilettes bio a été suivie par la projection vidéo démontrant leur utilisation et avantages. Selon Yoko Yama, tout concourt au respect de l’environnement. « Grâce à un procédé d’oxydation originale et de traitement par séparation des éléments solides et liquides, les toilettes sont mobiles et restent propres et  inodores. Aussi, elles peuvent être installées et utilisées dans les régions où les prises de courant sont absentes », a rassuré le représentant de l’entreprise. Le prix d’une de ces toilettes s’élève à 5.5 millions de F au Cameroun au lieu de 13 millions de F. Le promoteur a expliqué que l’entreprise en charge de la fabrication sera dorénavant installée à Yaoundé pour une production locale made in Cameroon.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category