Terroir: Le festival Mpo’o a 70 ans

Les descendants de Mbang Njee A Nnanga comptent célébrer l’évènement à Edéa aux côtés de peuples d’ailleurs.

«Unité dans la diversité ». C’est le thème choisi par l’Assemblée coutumière et traditionnelle des Elog Mpoo  pour cette 70e édition du festival Mpo’o. L’évènement est prévu à Edéa, dans la Sanaga-Maritime, région du Littoral, du 8 au 16 décembre 2018. Ces informations ont été partagées avec les médias par le comité d’organisation du festival lors d’une rencontre le 27 novembre dernier à Douala. Occasion de revenir sur les différentes articulations prévues cette année. Mais aussi d’en savoir un peu plus sur le choix du thème. L’explication donnée par Joseph Jean Paul Tjomb, président du comité d’organisation : « Le thème est une sorte d’hymne à la solidarité, à la tolérance et au partage. Il résume les valeurs fondatrices de notre fratrie, reçues de notre périple à travers le désert, la forêt, jusqu’à l’eau : unité, diversité, convivialité. Au-delà du caractère festif, le Mpo’o cette année répond aux préoccupations de l’heure au Cameroun. Lorsqu’on est uni, on peut travailler davantage pour l’émergence de notre pays. »

Et les organisateurs l’assurent, ce voyage à la rencontre de l’autre s’annonce spécial cette année. Parce que cette fois, il ne s’agit pas seulement d’inviter les peuples non-Mpo’o à la célébration, mais aussi d’en faire des acteurs dans la préparation et le déroulement du festival. Afin de mieux répondre à l’identité cosmopolite d’Edéa. Et en parlant d’identité, ce sera l’occasion pour le peuple hôte de se dévoiler un peu plus à travers la découverte de la Maison de la Culture Mpo’o. Pour le conservateur Sam Théophile Ebobissè, l’objectif
est d’en faire un musée à l’avenir. Et l’espace, qui va être un centre de partage et de diffusion de la culture Mpo’o, sera enrichi par les générations futures.

Pour ce qui est du futur, le plus proche pour le festival Mpo’o, c’est celui de son déroulement – au stade municipal d’Edéa – qui prévoit des farandoles à travers les artères de la ville-lumière en ouverture le 8 et en clôture le 16. Dans l’entre deux, la population et les visiteurs pourront s’amuser et apprendre à travers des danses, des musiques, Mpo’o comme d’ailleurs, une course de pirogues, du crosscountry, le sacre de la Reine de la grotte (Miss Mpo’o), une conférencedébat, une foire-exposition, des ateliers « Entreprendre au Cameroun », des campagnes de dépistage et de soins, les rites sur les bords de la Sanaga, etc.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category