Innovation technologique: plus de visibilité pour la recherche

Une conférence annuelle ouverte jeudi à Yaoundé pour vulgariser les travaux du Comité national de développement des technologies.

Actuellement, le Comité national de développement des technologies (CNDT) travaille sur la valorisation du fruit du jujubier camerounais dans la fabrication d’un biscuit fonctionnel pouvant réduire les risques d’apparition de certaines maladies. Entre temps, un équipement alimenté par des énergies renouvelables (biomasse et énergie solaire) a été mis au point pour améliorer le séchage du gombo. Aussi, un essai de production d’un engrais à partir des sous-produits de la canne à sucre est-il en cours. Ce sont ces innovations et bien d’autres que le CNDT voudrait rendre publiques. Jeudi dernier s’est ouverte la conférence annuelle de l’organe sur le thème : « Sciences et technologies, les nouveaux enjeux de l’innovation pour le développement ». A cet effet, le Dr Likiby-Boubakar, secrétaire permanent du CNDT, a indiqué que « la science et la technologie sont des moteurs de croissance dans une économie. » 
Occasion pour les chercheurs du centre de communiquer sur les innovations pertinentes et de formuler des recommandations pour faire des résultats de la recherche, un instrument de création de richesses et d’emplois. « Il faut trouver des réponses viables qui puissent permettre un développement durable de notre pays. Les travaux consisteront à présenter les performances en matière de recherche technologique mais également en faire une évaluation », a insisté Roger Noël Iroume, inspecteur général du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation scientifique (MINRESI), représentant du ministre. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie