Processus électoral à la Fecafoot: les clubs amateurs contestent

L’Association des clubs de football amateur du Cameroun annonce qu’elle va saisir les juridictions compétentes.

Deux points étaient inscrits, mardi dernier, à l’ordre du jour de la réunion extraordinaire du bureau exécutif de l’Association des clubs de football amateur du Cameroun (Acfac). L’examen de l’opportunité de soutenir ou de présenter un candidat à l’investiture à la présidence de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) et les suites à envisager au retrait de l’organisation de la CAN Total 2019 au Cameroun par la Confédération africaine de football (Caf).

Sur le premier point, à l’unanimité des 15 membres présents (sur 16) du bureau exécutif, il a été décidé que l’Acfac ne soutiendra, encore moins, ne présentera pas de candidat à l’élection fédérale à la Fecafoot. Selon le communiqué final, le processus électoral piloté par le Comité de normalisation est vicié en violation des principes énoncés par la fédération internationale de Football Association  dans sa décision du 23 août 2017. Par ailleurs, au-delà de la requête introduite devant la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun, l’Acfac entend contester l'ensemble dudit processus électoral devant les juridictions compétentes. Des décisions justifiées entre autres selon l’Acfac, par les irrégularités relevées lors de l’assemblée générale adoptive du 10 octobre dernier, la « manipulation par l’arbitre (le Comité de normalisation) des collèges électoraux départementaux et régionaux dans sept régions » ou encore l’interventionnisme de Me Dieudonné Happi, président du Comité de normalisation de la Fecafoot dans la promotion de la candidature de Seidou Mbombo Njoya ».

Sur le second point, la décision du bureau exécutif de la Caf est considérée comme étant « arbitraire et inique ». L’Acfac s’est prononcée en faveur d’une mobilisation générale de l’ensemble de ses membres en vue de contester la décision « abusive » de retrait de la CAN Total 2019 au Cameroun.  Non sans avoir examiné les chances du Cameroun d’obtenir gain de cause devant le Tribunal arbitral du sport.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie