Etats-Unis-Chine: la trêve, résolument

Le ministère chinois du Commerce a annoncé jeudi que la Chine allait respecter les engagements pris.

En marge du sommet du G20 qui s’est tenu il y a quelques jours en Argentine, la Chine et les Etats-Unis avaient annoncé qu’ils allaient atténuer la guerre commerciale qui les oppose depuis de longs mois. Mais jusqu’ici, les détails de l’accord sino-américain n’était pas connus et les observateurs étaient sceptiques sur sa mise en œuvre. Mais jeudi, le porte-parole du ministère chinois du commerce, Gao Feng a annoncé que son pays, allait appliquer « immédiatement » les mesures commerciales convenues avec les États-Unis lors de la rencontre entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping. Concrètement,  «la Chine va commencer la mise en œuvre de points spécifiques sur lesquels un consensus a été obtenu. Le plus tôt sera le mieux», selon Gao Feng.

Cette prise de position chinoise était attendue depuis plusieurs jours. En effet, Pékin n'avait jusque-là pas confirmé l’échéance des 90 jours annoncée par Washington, durant laquelle les deux pays doivent trouver une solution à leurs différends commerciaux. Depuis l'annonce que Pékin et Washington ont conclu une trêve, seule la partie américaine s’était exprimée dans les détails sur ce qu’elle attendait de son partenaire. A cause de cette incertitude qui planait, les investisseurs étaient sur le qui-vive. Ainsi, les Bourses chinoises et américaines ont reculé mardi et mercredi. Et selon l'agence de notation Moody's, « un accord étriqué et des concessions modestes ne combleront pas le large fossé dans les intérêts économiques, politiques et stratégiques respectifs des deux pays».

La Chine s’est engagée à faire les efforts nécessaires pour parvenir rapidement à un accord. Cette promesse a été accueillie avec soulagement aux Etats-Unis où le doute s'était installé. Du reste, jeudi, le ministère chinois du Commerce s'est inscrit en faux contre les analystes américains, pour qui, l'accord auquel sont parvenus samedi à Buenos Aires, le président américain et son homologue chinois Xi Jinping, sans chiffres ni calendrier était hypothétique. Quoi qu’il en soit, la Chine et les Etats-Unis « ne peuvent prospérer l'un sans l'autre et aucun ne peut changer l'autre », a relevé un porte-parole du minière chinois des Affaires étrangères.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie