Un émissaire du Qatar à Yaoundé

Hamad Bin Abdoulaziz Al-Kawari veut diriger l’UNESCO

Le ministre secrétaire général de la présidence de la République, M. Ferdinand Ngoh Ngoh a reçu vendredi en fin de journée au nom du chef de l’Etat M. Hamid Bin Abdoulaziz Al-Kawari. Ancien ministre de la Culture, des Arts et du Patrimoine du Qatar (11 586 km², 2,1 millions d’habitants) pendant huit ans, l’homme est candidat de son pays au poste de directeur général de l’UNESCO. C’est dans une quête logique de soutiens que le dirigeant qatari a effectué le déplacement de Yaoundé.
D’autant que l’émissaire de Doha à l’issue de l’audience à lui accordée a tenu à souligner l’importance du Cameroun aussi bien sur l’échiquier politique africain que dans l’arène diplomatique internationale. Avant de relever, pour s’en réjouir, la qualité de la coopération qui unit nos deux pays.
S’agissant des chances de sa candidature à la tête de l’UNESCO, M. Hamad Bin Abdoulaziz Al-Kawari s’est montré serein et confiant, indiquant qu’il était qualifié pour assumer ces fonctions fort d’avoir une bonne connaissance des arcanes de l’organisation. Titulaire d’un doctorat en sciences politiques de l’université d’Etat de New York, le diplomate qatari (68 ans) a, dans une longue carrière entamée en 1972, représenté son pays comme ambassadeur successivement en France, aux Etats-Unis, à l’UNESCO et à l’ONU.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie