Coupe du monde féminine 2019: le Cameroun dans le groupe E

Les Lionnes indomptables y sont logées en compagnie du Canada, des Pays-Bas et de la Nouvelle-Zélande

Depuis samedi dernier, le Cameroun est désormais fixé sur l’identité de ses adversaires dans le cadre de la coupe du monde féminine France 2019 prévue du 7 juin au 7 juillet 2019. A l’issue du tirage au sort qui s’est tenu à Boulogne-Billancourt (France), le récent troisième à la Coupe d’Afrique des Nations féminine 2018 a hérité du groupe E. Le Cameroun y figure avec le Canada, la Hollande et la Nouvelle-Zélande. Pour son premier match, le Cameroun va affronter le Canada à Montpellier le 10 juin 2019. Soit quatre jours après le match d’ouverture qui va opposer la France à la Corée du Sud. Le 15 juin 2019 à Valenciennes, ce sera au tour de la Hollande et la Nouvelle-Zélande, le 20 juin 2019 à Montpellier.

Ce groupe E a la particularité d’être, à une exception près, identique au groupe A du mondial 2015 au Canada. Les Camerounaises seront la seule curiosité au milieu des retrouvailles entre Canadiennes, Hollandaises et Néo-Zélandaises. Sur le papier, le Canada et les Pays-Bas font office de favoris à la lumière du dernier classement mondial de la Fédération internationale de football association. Les Nord-américaines, tête de série du groupe sont au cinquième rang tandis que les Néerlandaises, championnes d’Europe en titre, sont classées septièmes. Les Européennes, novices à ce niveau il y a trois ans, ont fait d’énormes progrès depuis et nourrissent de sérieux appétits.

En quatre participations en coupe du monde, la Nouvelle-Zélande, 19e mondial, reste une habituée de la phase de poule. Pour l’échéance française, les Football ferns arrivent auréolées d’un nouveau titre de champion d’Océanie. Une nouvelle étoile décrochée avec une 43 buts inscrits et une forteresse inviolée. Dans la peau de l’outsider, le Cameroun, 46e mondial, ne pourra plus bénéficier de l’effet de surprise au regard de l’été canadien des Lionnes en 2015. Si les filles du sélectionneur Joseph Ndoko ont pu éviter les cadors tels que les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, elles restent tout de même attendues. Elles devront véritablement cravacher pour sortir du premier tour et rééditer la performance du dernier mondial.

 

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category