Hervé Patrick Tchinda: Au nom de la volonté

Fort de son vécu de footballeur et d’intermédiaire sportif, le quinquagénaire entend capitaliser ces années expériences pour le l’intérêt général du football camerounais.

Responsabilité et exemplarité. Deux traits essentiels sur lesquels Hervé Patrick Tchinda entend réformer la gouvernance du football au Cameroun. Un management décapé des récurrentes accusations de malversations pour laisser libre cours à la bonne gouvernance. Une vision qui devrait se traduire, s’il est élu, à l’affranchissement des différents écueils à l’instauration d’un véritable professionnalisme dans le football d’élite. Très poussé sur les questions financières, l’ancien joueur du Sporting Braga prévoit sur ce volet une politique marketing devant susciter l’attractivité et la récolte des ressources durables pour le développement de la Fecafoot.

Agé de 50 ans, Hervé Patrick Tchinda s’est surtout fait connaître dans l’intermédiation entre joueurs et clubs de football. Dans le milieu corporatif des intermédiaires sportifs, l’ancien président de l’Association des clubs de football du Centre a défendu les intérêts d’une bonne brochette footballeurs d’horizons divers. Avant une telle orientation professionnelle, l’ancien président de Fenerbahce SC de Yaoundé a également chaussé bas, godasses et protège-tibias. Au Cameroun, il a évolué en 1992 au sein d’Unisport de Bafang avant de rejoindre l’Union sportive de Douala. Sa carrière de joueur professionnel l’a conduit tour à tour à l’As Cannes, As Brive, Veil (D1 danoise), et au Sporting Braga. Comme international, il s’est illustré chez  les juniors, les espoirs et les A.   

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category