Couverture santé universelle : l’Extrême-Nord nourrit des ambitions

Une réflexion ouverte à Maroua en vue d’assurer les soins de santé aux couches sociales vulnérables.

L’ambition est énorme : assurer la couverture sanitaire à tout le monde, y compris les couches sociales vulnérables. Ce défi que partage la communauté mondiale est encore plus énorme dans la région de l’Extrême-Nord considérée comme l’une des plus pauvres au Cameroun. Pour l’ONG internationale « Action contre le faim », ce défi peut être relevé, à condition que les pouvoirs publics, tout comme les populations bénéficiaires y mettent de la volonté. C’est la raison d’être d’une réflexion organisée à Maroua le 12 décembre 2018 dans la salle des conférences de la CNPS et qui visait le renforcement de la résilience des populations vulnérables à l’insécurité nutritionnelle tout en contribuant à la cohésion sociale. C’est une réunion à laquelle ont pris part, outre les maires des neuf communes de l’Extrême-Nord visées par « Action contre la faim », les délégués départementaux des Affaires sociales, les médecins-chefs des districts de santé ciblés et des organisations de la vie civile.

Cette rencontre d’un jour était présidée par Herman Bertrand Assiga Ebana, le secrétaire général des services régionaux de l’Extrême-Nord. Il a été arrêté que dans les communes ciblées, à savoir Kousseri, Mozogo, Mokolo, Gazawa, Ndoukoula, Hina, Tokombéré, Koza et Soulédé-Roua, des stratégies soient mises sur pied afin, non seulement de renforcer le tissu économique des populations vulnérables, mais aussi et surtout de leur assurer les soins de santé à moindre coût afin qu’elles puissent en bénéficier. Pour cela, et dans le cadre du programme ‘’RESILIANT’’ financé par le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, ‘’Action contre la faim’’ entend contribuer à la réalisation de ce rêve ; ceci avec  l’appui de ses partenaires, notamment la Croix rouge française et ‘’positive generation’’. Entre autres suggestions qui ont été faites, les participants ont proposé que les populations ciblées puissent acquérir à un prix modique, la carte sanitaire qui va donner accès à ces soins ; les communes elles aussi, sont appelées à dégager une bonne part de leurs budgets au bénéfice de la couverture de la santé universelle.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category