Mode: la fête du pagne

Ateliers, expositions et vente de produits locaux. Ce sont, entre autres, les activités qui ont meublé la 4e édition du « Pagne en folie ». Après le succès des trois précédents rendez-vous, le Pagne en folie est revenu cette année avec de nombreuses innovations dans l’intention d’éblouir davantage les visiteurs. Son leitmotiv reste le même : originalité, authenticité et identité. Cette édition a ainsi réuni les amoureux, les amateurs et les professionnels du pagne afin de leur proposer des idées à exploiter dans les domaines de la mode et de la décoration, et d’ouvrir les perspectives sur un secteur qui contribue à forger l’identité africaine dans le monde. La mode se veut un levier de développement par la consommation des produits made in Cameroon.

Liliane Bebay, l’une des deux promotrices du « Pagne en folie » relève la particularité de cette 4e édition. « Nous mettons le pagne en vitrine pour justement conquérir l’Afrique centrale, car ici, il n’a pas de valeur. Or en Afrique de l’Ouest, il fait partie de l’identité culturelle. Aussi avons-nous donné une impulsion pour que les pouvoirs publics puissent accompagner les prochaines éditions », a-t-elle expliqué. Les femmes derrière ce festival souhaitent que le pagne cesse d’être un outil événementiel en Afrique et particulièrement au Cameroun. Elles veulent que son usage aille au-delà du 8 mars, de la fête du travail, des deuils et autres mariages. « Le pagne représente l’avenir de la mode dans le monde, véhicule une certaine idéologie, et les étoffes africaines inspirent les grandes marques », a martelé Alvine Touomou, autre promotrice du festival. Cette 4e édition a offert aux visiteurs le pagne sous toutes ses déclinaisons, comme des vêtements, accessoires, décorations, etc.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie