Sécurité routière: la gendarmerie nationale mobilisée

Le week-end dernier encore, les pandores étaient sur l’axe Yaoundé-Douala, pour contrer tout comportement pouvant conduire à un accident de la circulation

Excès de vitesse, chevauchement de ligne continue, pneus usés, mauvais dépassements, conduite en état d’ivresse… Les éléments de la gendarmerie nationale ne négligent aucun détail pour barrer la route aux accidents de la circulation. Vendredi sur l’axe Yaoundé-Douala les équipes de Galax Yves Landry Etoga, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Défense chargé de la gendarmerie nationale, ont gardé les yeux ouverts. De  nombreux accidents ont déjà endeuillé plusieurs familles et il est temps que  cela s’arrête ou diminue tout au moins.

D’après le Col. James Mbang Minlo, commandant du détachement Yaoundé-Boumnyébel-Pouma, la peur du gendarme a amené plusieurs automobilistes à devenir responsables. Même si les cas d’excès de vitesse ont considérablement diminué, leur présence sur les axes routiers demeure toujours indispensable. Car généralement en leur absence, les mauvaises habitudes resurgissent et des accidents graves sont enregistrés. Parvenu à cette phase de l’Opération contrôle-surveillance-répression de la gendarmerie nationale, le Col. James Mbang Minlo a annoncé que l’heure n’est plus à la sensibilisation. « Nous sommes passés à la phase répressive. Nous avons longtemps éduqué. Nous nous sommes rendus à la 199e semaine routière de la gendarmerie nationale sur les différents axes routiers. Il n’est plus question de sensibiliser », a-t-il martelé.

Et vendredi dernier, ce ne sont pas les victimes de cette phase répressive qui ont manqué. Le véhicule d’un homme en tenue sans dossier et immatriculation a été immobilisé. Un gros porteur aux pneus usés a vu son déplacement interrompu. Les gendarmes ont aussi épinglé le conducteur d’un véhicule style berline, pour surcharge (sept passagers au lieu de 4) avant de découvrir qu’il n’avait pas non plus de pièces personnelles. Cette campagne a pour but de montrer aux usagers de la route qu’il faut désormais montrer pattes blanches avant d’aborder nos différents axes routiers.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category