Diabète et hypertension: le programme national de lutte évalué

Mardi, 11 décembre dernier à Yaoundé, les responsables ont fait le point de leurs activités lors de leur deuxième réunion de coordination

Les responsables du Comité de pilotage du Programme national de diabète et de l’hypertension ont tenu leur deuxième réunion de coordination mardi 11 décembre dernier à Yaoundé. Présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé publique, Pr. Sinata Koulla Shiro, la rencontre était l’occasion d’évaluer les actions menées.

Mis en œuvre en 2017, pour une période de 36 mois, le projet vise la lutte contre le diabète et l’hypertension dans les régions du Centre et du Nord-Ouest, pendant une année, les membres de ce comité ne se sont pas tournés les pouces. Dr. Tchachoua, secrétaire du projet, a indiqué qu’ils ont formé plus de 165 personnels de santé sur la prise en charge du diabète et de l’hypertension. Des campagnes de dépistage gratuit ont également été organisées. Ce qui a permis de détecter et de prendre en charge 1120 nouveaux cas de diabète et de 1055 personnes souffrant d’hypertension dans la région du Centre.

Le projet a également facilité l’équipement de certaines formations sanitaires en matériels et la réduction des coûts de prise en charge de ces maladies. L’institution systématique des unités de diabète et d’hypertension dans toutes les formations sanitaires des régions du Centre et du Nord-Ouest sont entre autres réalisations de ce projet piloté par le Dr Mamoudou et le Pr Jean Claude Banya. Cependant, tout n’aura pas été rose, selon les responsables de ce programme. Ils indiquent que certains facteurs ont ralenti l’avancement de leur travail. Notamment, la mauvaise utilisation et conservation du matériel acquis par des formations hospitalières. Mais aussi, me non respect de la réduction des coûts de dépistage et de prise en charge dans certaines formations  sanitaires.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category