Révision des listes électorales: Elecam se met en jambes

Dès le 2 janvier 2019, l’organe en charge des élections va procéder au toilettage du fichier électoral. Comme en 2018, cette nouvelle année comporte également des échéances électorales

L’année 2019 sera électorale. Tout autant que l’aura été 2018. Et l’un des acteurs majeurs de ces échéances, c’est bien l’organe en charge de l’organisation des différents scrutins. Elections Cameroon (Elecam) se met donc déjà au travail. Enjeu majeur dès les premières heures de la nouvelle année 2019, le toilettage du fichier électoral. Comme l’exige le Code électoral, Elecam procède à la révision annuelle des listes électorales entre le 1er janvier et le 31 août de chaque année. Pour 2019, l’exercice commencera dès le mercredi 2 janvier.

A six jours de ce rendez-vous, les antennes communales d’Elecam à travers le pays se mettent déjà au travail pour recevoir les nouveaux inscrits ou ceux qui voudront procéder à des modifications. Avec l’élection présidentielle du 7 octobre dernier, les listes ont fait état de 6 667 754 inscrits, dont 19 420 à l’étranger. L’année 2019 vient avec d’autres échéances tout aussi importantes. Il s’agit des élections législatives et municipales. En effet, le mandat des députés et des conseillers municipaux a été prorogé de douze mois supplémentaires suite à deux décrets présidentiels du 11 juillet 2018. De ce fait, les échéances initialement prévues en 2018 ont été décalées d’un an. Pour les conseillers municipaux, le mandat est valide jusqu’au 15 octobre 2019, tandis que celui des députés court jusqu’au 29 octobre 2019. Le sujet a d’ailleurs été relevé par les membres du Conseil électoral lors de la dernière session du Conseil ordinaire à Yaoundé.

L’année qui s’ouvre est d’autant importante pour Elecam que c’est le moment de mobiliser davantage les électeurs pour leurs inscriptions sur les listes électorales. En effet, avec la convocation du corps électoral le 09 juillet 2018 pour l’élection présidentielle, toute inscription ou modification sur les listes électorales avait été arrêtée. Résultat, avec les 6,6 millions d’inscrits, il a été relevé un taux de participation de 53,85%, soit environ 3,590 millions de votants. Beaucoup d’électeurs non inscrits ont regretté de n’avoir pas pris part à ce scrutin. Dès le 2 janvier, ils auront ainsi l’opportunité de se rattraper dans les antennes communales d’Elecam installées à travers le pays et ses représentations diplomatiques à l’étranger. Ce sera leur pass pour prendre part aux échéances électorales de 2019.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category