Travail et sécurité sociale: les priorités de 2019 définies

Le ministre Grégoire Owona et les responsables des services centraux et déconcentrés ont dressé le bilan de l’année de 2018 et fait des projections pour l'année nouvelle.

Le ministère du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss) braque les projecteurs sur ses activités. Les responsables des services centraux et déconcentrés de ce département ministériel ont tenu le 28 décembre 2018 à Yaoundé, une rencontre annuelle d’évaluation. Les travaux que présidait le ministre Grégoire Owona, portaient sur le thème : « Sous-secteur travail et sécurité sociale: comment atteindre nos résultats en 2019, pour garantir notrecontribution au septennat des grandes opportunités ». Les présentations inscrites à l’ordre du jour avaient non seulement pour objectifde faire une rétrospective des actions menées au cours de l’année, mais également de tirer les leçons des manquements constatés pour mieux se projeter en 2019. « Notre feuille de route 2018, analysée à travers nos différents programmes, a enregistré des réalisations concrètes et impactantes, qui constituent une base solide pour la densification du travail décent et l’extension de la sécurité sociale pour le plus grand nombre dans notre pays », a relevé Grégoire Owona.

Suite à la lecture du rapport final des travaux, il ressort que l’année 2018, qui s’est achevée, laisse des évolutions considérables en matière de santé et sécurité au travail, de sécurité sociale, des normes, de la coopération internationale et des relations professionnelles entre autres. Les travaux qui se sont étalés sur toute la journée de vendredi dernier ont aussi permis aux partenaires sociaux du Mintss de partager leur expérience afin de contribuer à la marche de l’administration du travail au Cameroun. L’objectif final étant l’amélioration et la remobilisation de manière efficiente et efficace du secteur. Pour ce faire, plusieurs pistes de solutions ont été envisagées pour  2019 au regard du contexte actuel.Lors des exposés, les participants ont axé leurs présentations sur des exemples pratiques. Les problèmes auxquels font face les syndicalistes ont également été soulevés. Notamment des discordances liées au dialogue social, à la lutte contre le chômage et la précarité entre autres. Face à toutes ces préoccupations, le ministre Grégoire Owona a personnellement pris l’engagement de trouver un terrain d’entente. Toutes les recommandations seront mises en oeuvre au cours de l’exercice budgétaire 2 019.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category