Célestine Ketcha Courtès: à l’écoute des collaborateurs

Dès le premier jour de travail hier, la ministre de l’Habitat et du Développement urbain a discuté avec ses équipes sur les projets en cours et relevé quelques attitudes à améliorer.

Une posture, l’écoute. C’est celle adoptée par la nouvelle ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu). C’est dans cet état d’esprit que Célestine Ketcha a franchi les portes de son département ministériel hier. Dès 8h40, elle avait déjà investi le 8e étage de l’Immeuble Emergence qui abrite son cabinet. La ministre qui a installé ses quartiers à Yaoundé trois jours plus tôt, après avoir quitté la ville de Bangangté où elle officiait comme maire, s’est montrée plutôt prudente à chaque étape. Premier constat, les occupants des bureaux n’étaient pas tous présents. Sans doute des absences liées à la fête de la veille, s’est dit le ministre. Ça et là, des collaborateurs devant leurs postes de travail, certains dans les couloirs dossier en main, d’autres déjà affairés à leurs tâches de la journée.

Célestine Ketcha s’est volontiers livrée à un tour des bureaux. Dans les couloirs, le nouveau patron des lieux a serré la main aux agents d’entretien, rappelant son attachement à la propreté. « Je travaille dans ce ministère depuis 2001. Mais c’est la première fois que j’ai l’occasion de discuter avec le ministre. Je suis vraiment motivée à faire encore mieux dans mon travail », a confié Calice Nanga Ze, agent d’entretien, balai et sceau en mains. Pareille motivation pour Modeste Mafenza Nguimapi, sous-directeur de l’accueil, du courrier et de la liaison, salué au passage par la ministre nouvellement installée.

Si beaucoup ici ont répondu aux abonnés absents, la ministre tient à ce que chacun travaille désormais avec des objectifs clairs. «  Je suis membre d’un gouvernement et c’est différent de la mairie où j’étais tête d’exécutif. Il faut que je veille à ce que tout ce que je dois faire, rentre dans le cadre de la cohésion du gouvernement en fonction des orientations du chef de l’Etat. Je vais comprendre, prendre ma feuille de route, évaluer le niveau d’exécution des grands chantiers et donner à mon niveau des feuilles de route et des rapports à chaque directeur qui devra avoir des objectifs à atteindre à la fin de chaque mois », a-t-elle indiqué. En attendant d’avoir accès à son bureau encore en plein ménage, la ministre Ketcha Courtès a entamé une séance de travail avec le secrétaire général, Ahmadou Sardaouna. D’autres réunions étaient prévues au cours de la journée avec tous les autres collaborateurs pour prendre le pouls des activités menées et des chantiers engagés.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie