Festival Gurna : Doukoula a tenu son pari

Des milliers de personnes venues du Tchad et du Cameroun viennent de vivre des moments inoubliables dans cette localité du Mayo-Danay (Extrême-Nord).

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

La ville de Doukoula vient de vivre pendant trois jours un événement inédit. Le festival international des arts et de la culture des peuples Tupuri, Kera et Wina, est rentré dans l’histoire. Cet événement connu sous l’appellation de Gurna édition 2016 aura battu tous les records de mobilisation des éditions précédentes. Au-delà de la forte participation des festivaliers venus du Tchad et du Cameroun, Doukoula a accueilli des autorités de marque parmi lesquelles des ministres camerounais et des hauts responsables tchadiens. 

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Rendu à sa cinquième édition depuis son lancement en 2009 au Tchad, le festival international Gurna a battu le record d’affluence en spectateurs, danseurs et artistes issus de 15 cantons. De multiples danses traditionnelles et jeux de société en voie de disparition, lutte traditionnelle, sakor et expositions d’œuvres d’arts anciens et modernes ont émerveillé le public. L’innovation de cette édition est l’élection Miss Gurna, qui a consacré une étudiante de 16 ans. A Doukoula, ils  ont, une fois de plus, montré leur volonté à valoriser leurs rites, us et coutumes avec le thème « le Gurna : trois peuples, deux pays, une culture ». 

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category