Parlement: l’Assemblée se fait belle

Le nettoyage continue, mais l’essentiel est déjà fait en attendant le jour J.

Dans la grande cour de l’édifice, Mballa Mbida, le jardinier a le cœur à l’ouvrage. Il vient de laver plusieurs dizaines de pots de fleurs récemment acquis. Et maintenant, il y place ces plantes nouvellement achetées aussi. Après, il décorera le bouquet avec des pierres noires venues de Limbé, dans le Sud-Ouest. « Les pierres que j’ai vernies donneront de l’allure à mes pots », explique-t-il. A l’Assemblée nationale, les coins et recoins ont été scrutés pour que l’allure qu’on veut donner aux plantes s’étende sur toute la durée de la session. Bouba Halidou, directeur de la coordination, tient tous les ouvriers à l’œil. Il est posté derrière la baie vitrée arrière et a le regard sur le personnel d’entretien à l’intérieur et à l’extérieur de l’hémicycle. Dehors, le gazon est tondu, l’entourage désherbé. A l’intérieur, l’aspirateur passe et repasse entre les sièges des députés, sur le tapis, le pupitre, etc. Le directeur de la coordination a déjà fait vérifier la climatisation, l’éclairage, la sonorisation. Les réunions de coordination se sont régulièrement tenues au cours desquelles chaque direction faisait le point des préparatifs. La mobilisation du personnel, l’état du matériel, les commodités, les affaires réservées des députés, la communication, etc… ont été passés en revue.  « Tout va bien », a conclu Bouba Halidou
A la sous-direction de la communication, le staff est en réunion. Un huis clos qui semble aussi mettre les points sur les "i" pour que rien ne cloche le jour J. Un tour à la direction de la Législation. C’est ici le centre névralgique lors des sessions d’où entrent et sortent les documents de travail des députés. C’est aussi la sérénité. Des réunions avec les unités de traduction, d’interprétation, de transcription se sont tenues. Et les documents proprement dits, les parlementaires les auront-ils à temps ? « Comme c’est la session budgétaire, la majorité viendra du ministère des Finances. Donc, on les attend », semble dire notre source.
L’hébergement et la restauration sont d’autres aspects non-négligeables. On les sait, les journées de travail s’achèvent parfois au petit matin lors des sessions budgétaires. Et il faut soutenir l’estomac. « Nous travaillons en collaboration avec l’hôtel des députés. Rien ne manque », apprend-on. « Même les boîtes à lettres des parlementaires ont été inspectées », confie notre source. C’est dire !
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie