Fête de la Jeunesse : l’Ouest va accueillir le lancement national

La première réunion préparatoire relative à l’évènement s’est tenue mardi dans les services du gouverneur.

Sous la présidence du ministre de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec), Babadjou va abriter le 31 janvier prochain, le lancement officiel des activités de la 53è Fête nationale de la Jeunesse. C’est François Etapa, le secrétaire général des services du gouverneur de la région de l’Ouest, qui l’a annoncé mardi lors de la première réunion préparatoire dudit évènement. L’arrondissement de Babadjou (département des Bamboutos), voisin de celui de Santa (département de la Mezam, région du Nord-Ouest), abrite des milliers de déplacés internes venant des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Selon le Sg qui a présidé la cérémonie, en lieu et place du gouverneur, Augustine Awa Fonka empêché, « la Onzaine de la jeunesse sera une occasion pour les jeunes de mettre en exergue leurs talents, et surtout de célébrer le vivre ensemble». Tout en peaufinant l’accueil du Minjec, les participants ont dressé le bilan de la précédente édition et planifié les perspectives de la prochaine Fête de la Jeunesse. Pendant « la Onzaine de la jeunesse » qui constitue l’une des innovations récentes de cette manifestation populaire des jeunes, un programme harmonisé s’arrimant au modèle national a été adopté.

Au « village de la jeunesse », lieu de rencontre opérationnel durant onze jours, les jeunes vont organiser des conférences-débats, expositions et d’autres activités attractives. « La foire de la créativité » va permettre aux jeunes opérateurs économiques de présenter leurs réalisations. Ceux qui sont au stade des projets pourront participer au « Business challenge ». Selon Joseph Lavoisier Moumbé, délégué régional de la Jeunesse et de l’Education civique pour l’Ouest, c’est une compétition qui permet de recenser les projets porteurs présentés par les jeunes. Les 20 meilleurs retenus au niveau régional se frotteront à ceux des autres régions lors d’un challenge national et des financements seront octroyés aux plus méritants. Lors de l’édition 2018, cinq jeunes de l’Ouest ont bénéficié de ce soutien pour s’installer comme chefs d’entreprises. Les autres besoins des jeunes qui ne seront pas solutionnés, pourront être posés par les deux jeunes qui seront sélectionnés dans chaque région pour participer au « Parlement jeunesse ». Le comité d’organisation, aussitôt installé, a été invité à se mettre au travail.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie