Recherche scientifique et Innovation : au service du développement

C’est l’objectif que s’est assigné le Minresi qui recevait jeudi dernier les vœux de ses collaborateurs.

 

Le fait que le département ministériel ait choisi l’esplanade de l’Institut de recherche agricole pour le développement  comme cadre de sa cérémonie de présentation de vœux au ministre Madeleine Tchuinte, jeudi dernier, témoignait déjà du cap qu’il se fixe pour cette nouvelle année.

Au-delà du faste et de la solennité qui ont entouré l’évènement, l’heure était au bilan de l’année 2018, écoulée selon le ministre sur une note positive avec notamment : la distribution d’1,5 milliard de F pour produire et distribuer un million de plants de noix de cajou à plus de 6000 planteurs et coopératives, la tenue avec brio de la 6e édition des Journées de l’excellence scientifique et de l’innovation au Cameroun et les prix décernés entre autres par l’Oapi à l’Institut de Recherches médicinales et d’Etudes de plantes médicinales (IMPM) pour le phytomédicament dénommé Tabercine. Preuves que la recherche au Cameroun connait une grande évolution. Madeleine Tchuinte a également salué le concours apporté par l’Etat pour l’amélioration des conditions des chercheurs et la mise sur pied des projets tels que la Cameroon Silicon River.

Pour 2019, le Minresi est résolu à faire de la recherche scientifique un outil au service du renforcement de l’innovation. Ainsi, sur un plan opérationnel, le Minresi va poursuivre avec la production de semences de base et la surveillance environnementale, entre autres. L’accent sera également mis sur la recherche sur la pharmacopée et les matériaux locaux, de même que le renforcement des effectifs des chercheurs.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie